Top Ten Tuesday : Moyen de transport sur la couverture

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Le sujet de cette semaine est : « 10 romans avec un moyen de transport sur la couverture » 

J’aime bien quand je suis au bureau  parcourir mon compte Babelio (pendant la pause de midi, une façon de regarder dans le rétroviseur et de se souvenir d’anciennes lectures) 

Concernant le sujet du jour la moisson fut bonne puisque j’ai trouvé 20 livres répondant à la consigne

Après écrémage, voici ma sélection  des 10 qui m’ont le plus marquée :  

Avion : Transatlantic de Colum Mccann : un livre qui m’a été conseillé par Edualc, un extrait ici

La réserve : j’avais été un peu déçue par ce livre de Russel Banks  (seule déception à ce jour avec cet auteur) mais il m’avait inspiré ce texte (j’en ris encore) 

Bateau : Les hérétiques : Leonardo Padura nous emmène vivre le terrible voyage du Saint Louis 

Bus : La rose dans le bus jaune d’Eugene Erodé L’histoire de Rosa Parks et de sa bataille contre la ségrégation aux USA racontée à la première personne. 

Camion : 1275 âmes de Jim Thomson – Un petit bijou d’ironie et d’humour noir –  un dialogue entre le shérif et sa dulcinée ici 

Fusée : Spin de Robert-Charles Wilson : j’avais adoré les trois personnages principaux, ados au départ – Science fiction – la Terre est entourée d’une barrière à l’extérieur de laquelle le temps s’écoule des millions de fois plus vite, le soleil va s’éteindre….

Incipit : Tout le monde tombe, et nous atterrissons tous quelque part.

Train : Noces de neige de Gaëlle Josse – Embarquement immédiat pour Saint Pétersbourg ici 

Vélo : Mentir n’est pas trahir d’Angela Huth – Un livre qui sait rendre un homme sympathique et antipathique (il ne sait qui choisir entre sa femme et sa maîtresse)

Voiture : Cette histoire là – Alessandro Baricco – Alessandro Baricco nous emmène dans une longue balade avec de nombreux mensonges, rebondissements, fausses pistes, virages finement négociés, freinages brusques, sorties de route et belles voitures…. Un petit cours de mécanique ici

 et Malavita -Tonino Benaquista : Lu il y a longtemps mais un bon souvenir de la cavale d’un mafieux repenti et de toute sa famille : fabuleux d’autodérision ….

Publicités

Top Ten Tuesday : Pères….

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

C’est le sujet d’un TTT de la semaine  dernière mais je n’ai pas eu le temps. Le sujet était « Les 10 livres dont l’un ou des personnages sont des pères »

.

La foire des ténèbres – Ray Bradbury Il s’agit principalement de l’histoire de Will et Jim 13 ans mais le père de Will se révèle par son amour à toute épreuve pour son fils. 

Dernière nuit à Twisted river – John Irving : Pas de billet sur ce livre : Il y a souvent des portraits de pères chez John Irving (Dans ce roman,  plusieurs pères : Il y a d’abord la fuite de Dominic et de son fils Daniel 12 ans. Une fuite qui durera des décennies, Daniel aura un fils lui aussi …)

Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur – Harper Lee : Atticus Finch élève seul ses deux enfants Scout et Jem. Un homme profondément bon et attentif vu par les yeux de ses enfants …

Albert Camus – Le premier homme : Un superbe hommage de l’auteur à son père qu’il n’a pas connu et à Mr Germain (instituteur et père de substitution )  

La reine du silence – Marie Nimier : Roger Nimier est mort en dans un accident de voiture. Sa fille avait 5 ans lors de sa mort. Elle a peu de souvenir mais essaie de mettre des mots sur ce manque, sur la personnalité de cet homme très médiatique qui a « abandonné » sa famille … Un ton juste 

Comment élever son Volkswagen – Christopher BoucherUn journaliste, à la mort de son père, décide d’adopter non un enfant mais une coccinelle : A la fois triste et  drôle (et très inventif au niveau langage : un coup de coeur…)

Pourquoi j’ai mangé mon père   – Roy Lewis :  Pas de billet,  mais je me rappelle avoir passé un très bon moment avec Ernest, son père et Oncle Vania 🙂 

L’art de perdre – Alice Zeniter Hamid, né en Algérie, arrive en France en 1962 et nous raconte l’histoire de son père. Naïma, fille d’Hamid, retournera brièvement en Algérie pour comprendre le silence de son père sur ses années d’enfance pendant la guerre d’indépendance. Un très beau livre sur l’exil et sur la transmission (ou non transmission) entre générations. 

Les huit montagnes – Paolo Cognetti : La difficulté pour un père de communiquer avec son fils (ou l’inverse) dans un cadre grandiose…

La fiancée américaine – Éric Dupont : Il y a plusieurs pères dans ce livre dont le fameux Louis dit le Cheval mais surtout le père des jumeaux qui n’est pas celui qu’on croit….

Et si vous deviez citer un livre avec un père, ce serait lequel ?

 

Les 10 livres que je prévois de lire cet été 

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Le TTT de la semaine est : « Les 10 activités d’été favorites autres que la lecture » thème que j’ai remplacé par « Les 10 livres que je prévois de lire cet été » 

Que des pavés (ou presque) :  

1- La chute des géants – Ken Follett

2- L’hiver du monde – Ken Follett

3- Aux portes de l’éternité – Ken Qui ? 

4- La servante écarlate – Margaret Atwood 

5- L’épopée du buveur d’eau – John Irving

6- L’art de la joie – Gollarda Sapienza 

7-  L’amour au temps du choléra – Gabriel Garcia Marquez 

8- La conquête de Plassans – Emile Zola 

9- Le complot contre l’Amérique : Philipp Roth   

10- Le bal du dodo – Geneviève Dormann 

Bon été à tous 🙂

Ceci est aussi ma PAL d’été pour le « voyage destination PAL » chez Liligalipette

 

Top Ten Tuesday : Mères…..

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Le TTT de la semaine est : « Les 10 livres dont l’un ou des personnages sont des mères ou des futures mères »

1- Chroniques du pays des mères d’Elisabeth Vonarburg

Dans le futur, la terre est peuplée  de 10% d’hommes et de 90% de femmes. Ces femmes sont élevées dans des garderies et doivent devenir des « mères » pour sauvegarder l’espèce : un livre foisonnant et passionnant , un rapport homme-femme totalement modifié, de même pour les relations mères-filles….

2- Boris Vian – L’arrache-cœur :  Clémentine accouche de trois garçons : une scène impressionnante et ensuite le récit de l’évolution (entre autres) des 3 garçons : Clémentine n’arrive pas à les voir grandir ; très inquiète de ce qui pourrait leur arriver dans un monde si hostile, elle finira par les mettre en cage ….. surréaliste et magnifique 

3- Frédérique Deghelt – La vie d’une autre : Une jeune femme amnésique a oublié qu’elle a eu trois enfants : un très beau passage ici 

4- L’avancée de la nuit de jakuta Alikavazovic : lecture récente où on découvre qu’avoir été abandonnée par sa mère peut empêcher une femme de devenir mère à son tour 

5- Ce que je sais de Vera Candida  de Véronique Ovaldé : l’histoire de Rose qui deviendra la mère de Violette qui deviendra la mère de Vera, qui deviendra la mère de Monica Rose. Un extrait

6- La promesse de l’aube de Romain Gary : où la mère du héros est à la fois aimante et tyrannique : un grand moment d’auto dérision pour l’auteur. Un extrait ici 

7- Room d’Emma Donoghue : l’histoire d’une jeune fille enlevée à 16 ans et qui a un enfant avec son kidnappeur-violeur…puis l’évasion de la jeune femme et de son fils de 5 ans et la dure réadaptation au monde extérieur  ….Un extrait

8- Du domaine des murmures de Carole Martinez : Au moyen âge Esclarmonde choisit de se faire emmurée plutôt que d’être mariée contre son frère : le rapport avec la maternité ? Et bien….. lisez- le 

9- Amours de  Leonor de Récondo : Début de XX éme siècle : Qui de Céleste, la bonne, ou de Victoire la patronne est la mère du fils d’Anselme, le notaire ? 

10- Giboulée de soleil de Lenka Hornakova Civade : Tchécoslovaquie de 1930 à 1980 – Magdalena, Libuse et Eva seront tour à tour fille puis mère d’une fille …sur fonds de Guerre Mondiale puis de communisme et enfin effondrement du régime soviétique…

 

Top Ten Tuesday : Les 10 raisons pour lesquelles j’aime les ….

Le Top Ten  Tuesday est un rendez-vous hebdomadaire dans lequel on liste notre top 10 selon le thème littéraire prédéfini. Ce rendez-vous a initialement été créé par The Broke and the Bookish et repris en français pour une 2e édition sur le blogue Frogzine.

Le TTT de la semaine est : « Les 10 raisons pour lesquelles j’aime  …(genre littéraire de votre choix) »

A un moment,  je ne lisais quasiment que des polars ou des romans policiers, cela m’a passé mais j’y replonge de temps en temps : 

Raison 1  : Découvrir que le meurtrier  est  un personnage qui est présent depuis le début du roman et que l’on ne soupçonnait même pas (M. Connolly – Le poète)

Raison 2 : Pour voir les personnages évoluer d’un roman à l’autre dans leur vie prof et personnelle, P. Cornwell et  Kay Scarpetta …

Raison 3 : Être surprise !  parmi les découvertes récentes, l’opossum rose de Federico Axat grâce à Belette  

Raison 4 : Être dépaysée : Fred Vargas – Sous les vents de Neptune ou comment partir au Canada en restant dans son fauteuil.

Raison 5 : Essayer de deviner qui est le méchant dans un cercle restreint et familial  et ne  pas y arriver (Agatha Christie : 5 petits cochons)

Raison 6 : Avoir peur pour « de faux », tranquille au fond de son lit (Mygale de Thierry Jonquet)

Raison 7 : Découvrir une autre époque : Anne Perry et ses romans « victoriens » sous fond d’enquête policière mais pas que…

Raison 8 : Se faire rouler dans la farine par l’auteur et aimer ça (Michel Bussy – Nymphéas noirs)

Raison 9 : Rire avec une parodie de roman policier (Tonino Benaquista et la Maldonne des sleepings) 

La raison 10 sera la vôtre …….