Aujourd’hui nouvelle connexion neuronale – 24 septembre

juments vertes

En trouvant cette photo sur le net, je me suis  découverte impressionniste et impressionnante, pointilleuse, nouvelle, fauve, expressionniste, cubiste, futuriste, dadaïste, Mondrianesque, constructive, surréaliste (les petits poissons verts), Pop, minimaliste, conceptruelle, et face au néant.

J’ai eu une révélation aujourd´hui et j’ai donc une multitude de connexions neuronales en plus qu’hier dont la plus importante est  : « En vrai, la jument verte est le centre du monde »

Source photo
L’artiste a pour pseudo Wrong Hand ? Mauvaise main ? ceci expliquant pourquoi j’ai deux mains gauches…..

.

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 83 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Publicités

L’origine du monde

Thaleg écrasait la terre rouge, la mélangeait avec de l’eau. Il fallait doser, ni trop, ni trop peu. Une branche, un trou naturel dans la roche, tourner la tourbe et l’argile inlassablement, puis badigeonner. Un peu plus tôt, Anug lui avait montré les parois.

Un borborygme lui avait fait comprendre de reprendre le travail. Le dessin était encore humide, mais ce que disait Anug ne devait jamais être remis en cause. Anug était le chef ! Il avait le don du feu, il avait le don de repérer le gibier. Thaleg ne pouvait que se soumettre, la nuque basse, malgré son désir de révolte. Anug voulait que la chasse de ce matin soit inscrite sur les parois de leur tribu. Thaleg détestait Anug : pour sa force, son assurance, pour les regards que lançait Solena à Anug. 
Dans la chaleur toute relative de la grotte, Thaleg s’activa. L’auroch était parfait, silhouette massive fonçant, la tête baissée, sur des pantins désarticulés munis de lances. Anug avait eu un rictus de satisfaction en voyant un homme massif face à la bête chargeant. Les yeux fauves de Solena étaient allés de la paroi vers Anug, puis d’Anug vers le dessin. Elle aussi avait vu la ressemblance de ces grands traits faits rapidement. Tout était dans le mouvement, et le soleil plongeant dans le puits illuminé avait donné un sens encore plus réel à la scène.
Thaleg voyait rouge, plus rouge que les pigments. Il sentit un regard planté dans son cou. Faisant mine de rectifier l’auroch, il se pencha : Solena venait d’entrer en silence et le regardait badigeonner leur abri. Il l’ignora. Le regard de Solena lui vrillait la tête : Solena, la femme d’Anug, le regardait. Anug était le chef ! Anug avait le don du feu, Anug avait le don de repérer le gibier. Anug régnait sur les femmes.
Thaleg recouvrit le dessin de boue. L’homme massif d’hier était maintenant allongé par terre, le sexe érigé. Fragile et presque vaincu, l’homme était sur le point de se faire piétiner par la bête furieuse. Anug était le chef ! Anug, Anug……Thaleg serait le chef !

 panneau homme blessé lascauxSource de la photo : Lascaux

C’était ma participation au concours de nouvelles organisées par Veduta Télérama 

le thème était : « Votre Histoire de l’art en 2013 signes » !!!!!!

Allons voir maintenant l’Histoire de l’art de Soène