Le berceau du Chat – Kurt Vonnegut

– Lorsqu’un homme se fait écrivain, j’estime qu’il assume comme une obligation sacrée le devoir de produire de la beauté, de la lumière et du réconfort, et au galop encore !
– Je ne puis m’empêcher de penser au total désarroi de l’humanité si du jour au lendemain il n’y avait plus de nouveaux livres, de nouvelles pièces, de nouvelles histoires,  de nouveaux poèmes …
– Et  vous sentiriez fier quand les gens commenceraient à mourir comme des mouches ? demandai -je.
– Ils mourraient plutôt comme des chiens enragés, je crois – la bave aux lèvres, en montrant les dents et en se mordant la queue.
Je me tournai vers Castle père. « Monsieur, comment meurt un homme lorsqu’il est privé des consolations de la littérature ?
– Il y a deux façons possibles, dit-il : pétrification du cœur ou atrophie du système nerveux.
– Ni l’une ni l’autre ne doit être bien agréable, j’imagine.
– Non , dit Castle l’ancien. pour l’amour de Dieu, continuez à écrire tous les deux! « 
.
.
Le berceau du Chat – Kurt Vonnegut
citation

Aujourd’hui « la fin » – 20 juin

Je suis venue vous dire ….
Que ce blog fait une pause jusqu’au 3 juillet inclu.
Mon examen aura lieu à 15h et je n’ai pas révisé la moitié de ce que je dois ingurgiter (je révise sans faim ni fin)
 .
Je reviens le jeudi avec des citations chevalines ou chevaleresques et je reviens le 27 pour applaudir le gagnant du concours agenda ironique sainte Gidouille et ses saints
 ;
Rendez vous donc le 4 juillet pour la fin du tunnel 🙂

 

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « qui, quoi, quand, où, comment et pourquoi » – 19 juin

QQOQCCP est une méthode que j’ai apprise à l’école.
QQOQCCP (pour « Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Combien ? Pourquoi . Elle permet en théorie de ne rien oublier.
Comme cette semaine, c’est anglais à tous les étages alors je pratique les « 5 W » Cinq W , pour « Who, What, Where, When, Why.
.
Who : Dr Who , what else ? à oui il y a aussi « Q », le nom du spécialiste des gadgets dans la série des « James Bond ».
W ou les souvenirs d’enfance est un livre de Perec que je lirai … Quand ? un jour !
;
What : What else ?
Le Q et le W sont amis sur un clavier qwerty.
;
Where : where else ?
Le Q est souvent mal placé, le w aussi s’il est près du C.
.
When : soon je dirai même plus asap
.
Why : why not ?
.
Ai je fais le tour de la question en 139 mots ?
.

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 139 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « Réflexe » – 18 juin

En anglais, réflexe se dit reflex.Oui, c’est ma semaine anglaise (Maisie is at home) : une façon pour moi de gérer ma frustration de ne pas pouvoir participer au mois anglais. (Too much work).
 /
Reflex ! Séquence souvenir avec DuranDuran et son reflex … Ils ont écrit une chanson rien que pour moi :
 ;
 » You’ve gone too far this time « 
“Tu es allé trop loin cette fois”
 .
But I’m dancing on your valentine
Mais je danse sur ta petite amie
 .
I tell you somebody’s fooling around
Je te dis que quelqu’un est en train de faire l’idiot
 .
With my chances on the dangerline
Avec mes risques sur la limite
 .
I’ll cross that bridge when I find it
Je traverserai ce pont quand je le trouverai
 .
Another day to make my stand
Pour faire face à moi-même un autre jour
 .
High time is no time for deciding
Il est grand temps mais ce n’est pas le moment de décider
 .
If I should find a helping hand
Si je dois trouver une main tendue pour m’aider
 .
Et aussi
I’m on a ride and I wanna get off
Je suis monté dessus et je veux descendre
 .
But they won’t slow down the roundabout
Mais ils ne veulent pas ralentir le manège
 .
Mon réflexe est de dégainer à tout bout de chant mon téléphone 🙂 … Et de fredonner

et pour écouter Duran-Duran c’est ici

.

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 264 mots (mais beaucoup copiés-collés)

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Dalva – Jim Harrison

Bon Dieu, ai-je pensé, je me suis égaré sur leurs terres et ils vont me pendre haut et court ! La horde assourdissante s’est arrêtée en cercle autour de moi : un mélange de cow-boys et de fermiers en salopette. Un type énorme a sauté de son cheval et m’a soulevé comme une grosse plume pour m’installer derrière la selle d’un autre cavalier. Il m’a dit qu’ils avaient tous pensé « que je m’étais fait planter par un crotale », idée à laquelle une nausée m’a saisi. Personne ne m’avait prévenu qu’il y avait des serpents à sonnettes dans la région.

La ferme était celle de Naomi ; ne me voyant pas revenir au bout d’un moment, elle avait improvisé une battue pour me retrouver. Dans sa cour il y avait d’autres hommes appuyés contre des camionnettes ou des véhicules quatre roues motrices. Certains buvaient de la bière. Le gros type m’a fit descendre de cheval et m’a propulsé entre les bras de Naomi.
– Bière, j’ai croassé, et l’on m’a tendu une boîte glacée ouverte, que j’ai engloutie en une seule goulée avant qu’on m’en donne une autre.
Frieda, qui elle aussi était là, m’a demandé – assez mal à propos selon moi- où était la veste qu’elle m’avait prêtée. Je me suis senti dans l’obligation d’adresser un discours de remerciements à cette foule, mais ma voix tremblait trop, si bien que Naomi a pris la parole à ma place. Puis elle m’a emmené vers la maison, et je n’ai pu m’empêcher de saluer avec force gestes de la main et hochements de tête, ce qui a provoqué des applaudissements unanimes.
Naomi m’a fait couler un bain, puis préparé un cocktail géant. Allongé dans la baignoire, j’ai imaginé Dalva jeune fille dans cette même baignoire après une journée passée à galoper à travers la campagne. Cette image a provoqué une érection, laquelle a disparu au seul souvenir de mon horrible aventure, qui je le savais, amuserait beaucoup cette garce de Dalva. Au lycée, j’avais travaillé comme serveur au country club local qui, en plus du terrain de golf habituel, incluait une écurie, un manège pour les reprises et un parcours de saut en extérieur. J’avais remarqué à l’époque que l’équitation avait un effet bénéfique sur le postérieur des jeunes filles habillées en cavalières comme si les rebonds sur la selle et le frottement du cuir accordaient à leur croupe des proportions harmonieuses et rendaient leurs cuisses souples et musclées. (p 174)

.

Dalva – Jim Harrison

Aujourd’hui est une petite annonce -17 juin

Cherche aujourd hui une idée pour blog en détresse, ne pas oublier  que « demain on rase gratis ». Écrire à Valentyne qui transmettra.
***
Cherche Butler pour une Scarlett en détresse : Ne pas lui dire que demain sera un autre jour.
***
Jument cherche journée de 40 heures pour arriver à tout faire. Petit budget. sérieux s’abstenir
****
JF cherche auteur de cette citation « Les actualités d’aujourd’hui, c’est l’histoire de demain. » (*)
****

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 101 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

.

(*) Raymond Queneau – les fleurs bleues

Aujourd’hui « faim de « – 16 juin

Cette semaine, nous avons Maisie (*) à la maison. Maisie est la correspondante anglaise de ma fille.
Je passe mon temps à chercher des traductions sur mon portable.
Par exemple, ce soir « faim de loup » se dit en anglais « to be hungry as a horse » … Ceci expliquant que j’ai souvent un creux, non ?
 ;
Et en Irlande on dit « To eat a horse between two matresses » : Manger un cheval entre deux matelas (pourquoi j’ai sommeil d’un coup) ?
 ;
Source ici
 ;
(*) Maisie n’est pas le vrai prénom mais « Maisie à la maison » me plait beaucoup.
;

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 114 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Résultat du concours et « c’est comme cela et pas autrement » – 15 juin

Tadammmm !!! voici les résultats du concours où il fallait deviner le titre de la nouvelle qui mettait en scène Frigor Kelvinator, Borrris le beau russe, et Solveig, soleil de minuit……
Il y a deux gagnantes : tout d’abord Domicano qui, à force de recherches, a trouvé le titre et aussi Leodamgan qui a donné le titre dans un commentaire ici (sans le faire exprès) et qui a donc gagné, à l’insu de son plein gré;-)
 ;
Le titre était « Neuf semaines et demie »
 :
Domicano et Leodamgan, j’attends vos adresses pour vous envoyer votre petit cadeau.
 ;
Bises à tous les participants et aux commentateurs
 et voici les titres proposés :
 ;
Journal d’un frigo de chambre
Un ami transi
Mémoires d’un frigo
Du froid dans les sentiments
Itinéraire d’un grand glaçon gâté
L’amour givré
Reflet dans un œil d’or
Méfiez-vous du froid qui dort
Mémoires d’un vieux frigo rangé.
Froid dans le dos
La revanche de Frigor
Un frigo peut en cacher un autre
On achève bien les frigos
 :

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : KO (écrit hier)

2. pas plus de 100 mots : 164 mots

3. éléments réels de la journée : KO

4. suivre la consigne de la date : KO mais c’est mon blog, et je programme  un seul billet par jour et Mr Queneau, c’est comme ça et pas autrement, na !!!

Et dans la vidéo on voit Frigor (à 1 minutes de la vidéo puis à la deuxième minute et 10 secondes)

 

« Gidouille et ses saints » – le vote

Voici venu le temps du vote pour le concours « Agenda ironique » de juin

Les participants par ordre d’arrivée des liens :

Une patte dans un encrier avec Saint Speculos et Saint Speculum

JoBougon avec Saint déconfiture et Sainte Quiche

Jacou avec une histoire estranglouille

Jobougon  avec une première suite le banquet qui a du bon et qu’il est bon

Jobougon avec la suite et fin de Sainte déconfiture et la fin du banquet

Valentyne avec Saint Inventaire et Sainte Goulache

 

 

et le prochain concours sera organisé (sous réserve d’accord de l’heureux élu) par :

Votez bien (jusqu’au 26 juin)……