Les cuillères

La mégère m’avait vu, le front en sueur
Elle avait ébauché un rictus carnivore,
Qui inaugurait très bien mon futur malheur
Dégoulinant et me sortant par les pores
n
Sacripant, tu n’es qu’un vulgaire détrousseur
Un voleur ! disaient les yeux de la gargotière
Elle voulait une vengeance de grande ampleur
Tout cela pour le vol d’une paire de cuillères.
n
Chignon de travers, elle hurla la vieille sorcière
Criant et me lançant des injures de braise
Ignorant mes envies de vaincre ma misère
Ma terrible faim, allant jusqu’au malaise
n
Cruelle bouche tordue de férocité
Gros plan sur sa peau grêlée, sa couperose
Elle vociférait haro sur ma duplicité
J’étais à sa merci, une misérable chose
n
En soulevant les bras, s’indignaient ses seins
J’appellerai les gendarmes, garçon indigne
Ce gars doit être possédé par le Malin
Sont les mots de la femme qui trépigne
n
Elle proclamait « prison, honte, procès-verbal »
D’un air bourgeois que l’acte abject scandalise
Guignol, dénonçait l’épicière de carnaval
Ce vol de cuillères n’est pourtant qu’une sottise
n
J’aurais préféré manger oignons et lapin
De cette marmite l’odeur ma faim exacerbe
« La faim sans fin donne de vilains desseins »
Je ferai ma devise de ce proverbe
n
La sorcière ne se laissa pas attendrir
Et c’est ainsi qu’un soir de galère
Je me retrouvai en prison à souffrir
Pleurant ma mansarde pour un vol de cuillères

3 réflexions au sujet de « Les cuillères »

  1. Ben, j’aime bien comme tu poétises… J’en suis !
    Et, puisque tu aimes à recommander des livres, à propos de cuillers, je te propose celui-ci : « La pâtissière de Long Island », où la recette d’un cheesecake, ayant la faculté de rendre les gens heureux, traverse les âges, depuis l’Allemagne nazi…

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s