Tout ce dont on rêvait – François Roux

tout-ce-dont-on-revait

Lecture commune avec Edualc

Chronique moderne autour de Justine, de son mari Nicolas et de leurs enfants… Paris de 1990 à 2015…

Le début m’a énormément plu : L’auteur a su me captiver avec un portrait sans concession de Justine, 25 ans. Justine, ma presque jumelle, trois ans de plus que moi, un père tyrannique.

Sa rencontre avec Alex, puis avec Nicolas le frère d’Alex..

25 ans plus tard, on retrouve Justine et Nicolas mariés, mère de deux enfants une fille de 17 ans, un garçon de 12 (encore ma presque jumelle, Justine, j’ai une fille de 15 ans et un garçon de 10). Des interrogations intéressantes sur la vie, le couple, la confiance en soi…

Et puis  à un moment je ne sais pas lequel, ce livre m’a un peu plombée (peut être les 730 jours de chômage de Nicolas, ou la référence à l’attentat chez Charlie Hebdo ou la dépression de Nicolas, ou leurs problèmes d’usure de couple …).

Bref un avis mitigé entre un début qui m’a énormément plu et une moitié qui m’a un peu déprimée…

Trop proche de mon univers, Justine et sa famille…en même temps cela met en lumière pourquoi je lis …vivre d’autres vies que la mienne…

Incipit

À ce stade de son existence, l’unique certitude de Justine quant à la nature humaine résidait dans le fait que l’immense majorité des hommes, à commencer par son propre père, étaient à ranger sous l’index « sombres abrutis » de son petit répertoire psychosociologique personnel. Elle avait alors vingt-cinq ans, son expérience intime – onze années de galère sexuelle, d’abus de confiance, de faux départs, d’humiliation tous azimuts – l’ encourageait à cette catégorisation un rien abusive. Son aigreur envers les représentants de l’autre sexe ne constituait en réalité qu’une toute petite fraction de sa hargne, sa colère composait un diamant brut, facetté de milliers d’autres rancoeurs contre les abus de tout poil, les passe-droits et, d’une manière générale, contre un état du monde de plus en plus bancal : Justine était à cran.

 

Un deuxième extrait

– Est-ce que tu connais une seule personne de plus de quarante ans qui est ne serait-ce qu’un peu heureuse et équilibrée ? On fait tous avec, crois moi.

 

Publicités

16 réflexions au sujet de « Tout ce dont on rêvait – François Roux »

  1. Hello Valentyne. Je te vois moyennement enhousiaste. Je le suis un peu plus sans déborder moi-même d’éloges. On fera mieux la prochaine fois. Je t’embrasse et à ton tour de choisir. 😀

  2. J’ai lu son précédent titre, « Le bonheur national brut » dont celui-ci pourrait presque être une suite, puisqu’il évoque les existences de quatre amis à partir du début des années 80… j’avais bien aimé, sans doute plus pour la personnalité des héros que pour les réminiscences que le contexte a provoqué en moi. Je ne pense pas toutefois que je lirai celui-là, je te rejoins sur le fait que la littérature est l’occasion d’explorer des territoires qui ne nous sont pas familiers…

  3. Rhooo, il me tente ce livre-ci ! J’adore ne plus le prénom Justine, et souvent les personnages de roman qui portent ce nom ! Moi aussi j’ai crû que tu avais 22 ans au départ…je me suis dit que la jument verte s’était donc mis à fumer l’herbe (verte) de Haute Savoie !!
    Bisous !

  4. Hello Valentyne
    Je viens de lire vos deux billets, très différents, en effet, pour cette lecture commune avec Edualc. Pas la même génération donc pas le même ressenti sur la vie, normal.
    A chaque nouvelle dizaine, on se pose forcément des questions sur sa propre vie, surtout en plus quand le chômage s’en mêle, une étape jamais facile à vivre.
    Pour ma part, j’ai fait ma révolution à la quarantaine 😆
    J’aime bien ton idée de vivre d’autres vies que la tienne au travers des livres 😉
    Je n’en reviens pas que ta fille ait déjà 15 ans. Comme le temps passe…
    Bonne semaine et gros bisous

    • Et oui le temps passe si vite 🙂
      Ma fille avait 8 ans quand j’ai commencé à bloguer …
      Et là elle parle de partir de la maison pour faire des études….
      Bisesss Soène 🙂

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s