Crazy Horse

Ils disent que je suis fou, fuyant, incapable d’aller droit au but mais ce sont eux les paltoquets….

Tenez par exemple, l’autre jour, le type en face me narguait, l’air chafouin, car j’étais un peu coincé et je ne pouvais plus me mouvoir, j’étais cerné….Cela arrive aux meilleurs… Après moultes contorsions et après avoir donné du coude en veux tu en voilà j’avais fini par me rapprocher de sa Majesté. J’allais l’attaquer subrepticement dans les règles de l’art quant à brûle-pourpoint l’autre gougnafier de Crazy-Horse  s’est intercalé et m’a forcé à reculer (enfin je devrai dire gougna-fière je pense parce que le Crazy-horse du camp adverse est en fait une jument – callipyge de surcroît – fière comme un paon – ou une paonne).

Mais ils ne perdent rien pour attendre les autres poltrons-minets. Ils veulent me snober ? moi ? Ils me prennent pour un pion alors que moi,  Jekill Bishop de La Tchèque en bois, je suis un digne descendant d’Agilulfe-Edme-Bertrandinet des Guildivernes et autres de Carpentras et Syra du côté de mon père et de Dulcinea del Toboso de la Cervantesse du côté de ma mère ?

Foin de leurs calembredaines. Je ne me laisserai pas fustiger sans défendre mon honneur par une bande de pleutres qui font des courbettes à une monarchie pour qui rodomontades rime avec galéjades.

Et l’autre en face qui me regarde en biais, je vais lui rendre la monnaie de sa pièce à ce fou-monnayeur, le hisser pendu haut et court au mat de misaine. Crazy-Horse aura beau s’intercaler, se dandiner, prendre la tangente, moi j’irai droit au but et …paon dans sa face.

Et après je n’en ferai qu’une bouchée de cette reine d’albâtre et une fois celle-ci dans mon escarcelle, à moi les sommets, j’éliminerai le roi et ce n’est pas l’autre Crazy Horse qui m’en empêchera ! Foi de fou !

jeu-echec

Un petit selfie : je suis le troisième en partant de la gauche (votre gauche)

:

Ma participation à l’agenda ironique organisée par Monesille avec pour thème : « Les fous, bouffons et autres amuseurs public, les fous-rires, l’espoir fou, enfin quoi Mars sera le mois des fous ! »

et d’une pierre deux fous, ma participation au jeu de la licorne où il fallait écrire un texte désuet avec au moins 10 de ces 20 mots :

ablutions, brûle-pourpoint, calembredaines, callipyge, chafouin, escarcelle, fustiger, galéjade, gougnafier, gouleyant, mirifique, moult, paltoquet, potron-minet (détourné), pleutre, primesautier, pusillanime, rodomontades, subrepticement,subodorer

 

Publicités