U4 Yannis – Florence Hinckel

U4

U4-Yannis

Après « Stéphane », ma lecture de la semaine a été « Yannis » de Florence Hinckel (un autre des tomes de cette série de 4 tomes à lire dans l’ordre que l’on souhaite).

Forcément l’effet de surprise n’est plus là, je connais la fin de l’aventure de Stéphane et Yannis (ou alors le début de leurs prochaines aventures)

Mais connaître la fin m’a permis de lire en « profitant bien » des nouveaux détails de la catastrophe U4 qui a décimé 90% de la population (Les survivants ont entre 15 et 18 ans).

Dans le premier tome que j’ai lu, Stéphane est une jeune fille de milieu aisé, son père est médecin à Lyon. Ici, Yannis est un jeune beur de Marseille. La situation a l’air beaucoup plus apocalyptique à Marseille qu’à Lyon. A Marseille, des bandes rivales s’affrontent dans le « grand retournement » alors qu’à Lyon la survie s’organise autour d’étudiants en médecine.
Yannis a vu ses parents et sa petite sœur mourir alors que Stéphane pense que ses parents et son petit frère sont toujours vivants.
Yannis est beaucoup plus traumatisé, il voit des fantômes et parfois pour survivre il « bascule » et devient le « chevalier Adrial » du jeu WOT.

Dans le premier opus, pendant la cavale des 4 amis (Stéphane, Marco Francois et Yannis ) j’avais deviné bien avant ce qui allait arriver à Marco. Si j’avais lu d’abord Yannis je n’aurais rien vu venir….
Yannis est très sympathique, beaucoup plus fragile que la « dure » Stéphane.
Son amour pour Happy, son chien, le sauve de la folie.

Le prochain livre sera la découverte de ce qui arrive à Jules …Jules que l’on voit peu dans « Stéphane » et peu également dans « Yannis »

;

Un extrait (il s’agit d’un dialogue entre Yannis et Stéphane)

– Qui te manque le plus ? je demande soudain, en relevant le nez de la boîte de conserve.
Prise par surprise, elle me foudroie d’abord du regard, puis se détend et sourit, en hochant doucement la tête.
– La personne qui me manque le plus, c’est … mon père, finit-elle par dire.
– Je comprends. Mes parents me manquent atrocement. C’est peut-être idiot, ce que je vais dire, mais ça me réconforte qu’on ait tous les même blessure. Qu’on soit tous orphelins. Ca nous fait une raison de survivre, ensemble.

 

J’ai choisi cet extrait parce qu’à ce moment là le lecteur qui a déjà lu « Stéphane » sait que le père de Stéphane est toujours vivant. Par contre, un lecteur qui aurait commencé par « Yannis » ne le sait pas…..

Publicités

5 réflexions au sujet de « U4 Yannis – Florence Hinckel »

    • Coucou Philippe
      Une lecture ado plaisante et qui fait réfléchir à notre « confort » et ce qu’il advient lorsqu’il s’agit tout simplement de survivre
      Bon dimanche à toi aussi 🙂
      Bises

  1. Ping : Jules U4 – Carole Trebor | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s