Un dimanche chez le clan McKnee

dimancheecossais

C’était à Portobello, faubourg d’Edimbourg, dans les jardins de mon oncle Patrick McKnee (surnommé Patrick les beaux genoux rapport à sa prestance en kilt).
Il a toujours été qualifié d’un peu original mon oncle, mais on l’aime comme ça.
On ne le voit pas sur la photo, puisque c’est lui qui la prend  (original l’oncle mais pas encore passé à l’appareil photo avec trépied et retardateur de déclenchement).
Pour l’anniversaire de sa femme, Tatie Mc Queen, il nous avait tous invités, ceux de la jeune génération en organisant un concours :  » Celui qui apporterait le plus beau cadeau se verrait récompenser d’un voyage « . Dans son invitation, il avait précisé que le cadeau devait être fabriqué avec « notre coeur et nos idées et ne pas sortir d’un commerce – sur l’ « internet », fut-il ce commerce » avait il ajouté)
Avec ma soeur jumelle Tara (dizygotes et en bas à droite de la photo) nous avions eu l’idée de recourir à la magie : lui offrir à ma chère tatie un génie qui lui exaucerait ces trois voeux les plus chers voire les plus rentables. Franchement frotter la lampe d’Aladin avec un chiffon alors que nous sommes à l’ère des nouvelles technologies!!! j’ai donc branché mon iphone Mcintosh sur mon imprimante « big brother », je l’ai fourbi avec un kleenex propre de la veille et j’ai tapé la formule magique « Genies, sos kdo anniv ». Dans une bouffée d’encre, les quatre zigotos sont apparus : il y avait Mac Magenta, Mac Yellow, Mac Cyan et Mac Black (pas black M. un homonyme).
J’ai senti tout de suite que cela n’allait pas être simple parce que les quatre larrons n’avaient pas l’air de trop s’entendre : nous avions demandé un génie et nous nous retrouvions avec quatre égos qui voulait chacun tirer la cornemuse à eux.
– L’analyse spectrale c’est mon domaine de prédilection a dit Black (pour des raisons de rapidité, je laisse tomber le « Mac », j’espère que les puristes me pardonneront)
– Spectrale ? a dit ma soeur. Ah non, on a assez de fantômes dans notre manoir fin XIIème. Celui de la tour, celui des 39 marches, celui de l’écurie ….
– Par saint Mac Loup, vous aimez le haggis au praliné ? a demandé ma tante, coupant la parole à ma soeur, comme si se retrouver avec quatre extra-terrestres monochromes et monomacniaques était dans ces habitudes au petit déj.
– Je pourrais avoir un whisky ? a demandé Cyan, chuchotant à l’oreille de Black. tu crois qu’on est tombé chez des cannibales ?
– Un petit jaune pour moi ! a dit Yellow.
– Bon les gars on est tombé chez les pictes. Va falloir vous remuer les pixels parce que je sens que l’impression des kilts ça va pas être coton ! a dit Black
Sean, mon cousin, s’est interposé, tout en restant près de Tatie : c’est quoi ce cirque ? la caméra cachée, un remake de Chapeau melon, bottes de cuir et la soupe aux choux ?
– Arrêtes tes conneries, Sean, ! a dit Diana sa soeur qui ne mâche pas ses mots. Il est où ton cadeau ?
Quant à moi, Emma, je sautillais sur place, j’étais pressée de voir si les foot-dumb(*) pouvaient exaucer les souhaits de ma Tatie quand soudain ils ont dit : « on travaille pas le dimanche !  »
Les quatre brothers se sont installés tranquillou à deviser ensemble des quatre éléments, de la supériorité des quatre planètres telluriques (la planète bleue était défendue par Cyan, Mars par Magenta), des quatre z’amis qui repassent bientôt à la télé… un sans gêne les génies de nos jours …finalement c’est dans les vieilles lampes qu’on trouve les meilleurs génies…
C’est quand Cyan a commencé à s’incruster dans le portrait de mon arrière-arrière-grand mère (celui qui a vu le loch , pas le loup hein…) que je me suis dit que le weekend allait être long….d’autant plus que mon chiphon commençait à cramer (ce qui un mac cramé n’est ni très orthodoxe ni très écossais).
Tonton, sans se démonter, a alors dit : « Tous en place pour la photo et dîtes cheeeeese »
Juste après, je file téléphoner et  faire une réclamation chez HP.
.
(*) équivalent probable de pieds-Niquedouille

L’agenda ironique de juin est organisé par Anne 

Publicités

25 réflexions au sujet de « Un dimanche chez le clan McKnee »

  1. Super ! Moi qui revient d’Ecosse, j’y étais chez les Mac Genoux. Qu’est-ce que c’est chouette de lancer une idée, un collage, un truc quoi, et de le voir se concrétiser : ça me laisse pantoise, et le niquedouille en traduc, bravo ! Une imagination au top du top et un récit qui du corps même praliné. Et je n’ai pas osé le haggis, non, non ! faut pas déconner. Et les génies uni-coulorés en grève, comme en Belgique, je vous le dis, les gars, c’est du costaud qu’elle nous a mitonné là, la Jument ! BRAVISSIMO.

  2. Ping : Les textes de l’agenda ironique de juin 2016 | Anne de Louvain-la-Neuve

  3. Quelle ambiance ! Belle imagination ! à l’image de l’écriture toujours ciselée et fluide. Un vrai plaisir de lecture. J’aime beaucoup 🙂

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s