La Mise à nu des époux Ransome – Alan Bennett

Mrs Ransome regarda les pieds du jeune homme. Comme tout le reste de son corps, ils étaient d’une perfection absolue, les orteils n’étaient pas rabougris et crochus comme les siens ou ceux de Mr Ransome. Au contraire ils étaient longs, bien droits et même expressifs – comme si sur une simple injonction ils avaient pu se mettre à jouer d’un instrument de musique, par exemple, avec autant d’aisance que des mains.

– Je ne vous ai jamais croisé dans l’ascenseur, dit-elle.

– Je dispose d’une clé spéciale, qui m’évite de m’arrêter aux autres étages, dit-il en souriant. C’est assez pratique.

– Ca l’est moins pour nous, dit Mrs Ransome.

– C’est exact, dit-il en riant, sans paraître offensé.  Mais je paie un supplément pour ce léger privilège.

– Je ne savais pas qu’on avait le droit de faire ça, dit Mrs Ransome.

– On ne l’a pas, dit-il.

Mrs Ransome songea brusquement qu’il devait s’agir d’un chanteur mais n’osa pas lui poser la question, craignant qu’il cesse de la traiter d’égal à égal. Elle se demanda aussi s’il n’était pas drogué. En tout cas, le silence ne semblait nullement lui peser et il restait allongé, détendu et souriant, à l’autre bout du canapé.

– Je vais vous laisser aller, dit Mr Ransome.

– Pourquoi donc ?

Il se gratta l’aisselle puis fit un geste de la main, en désignant la pièce.

– C’est elle qui a conçu tout ça.

– Qui ?

Il montra les débris de la lettre.

– Elle a refait l’appartement.  Elle est décoratrice. Ou du moins elle l’était. Elle s’occupe maintenant d’un ranch, au Pérou.

– Elle élève du bétail ? demanda Mrs  Ransome.

– Des chevaux.

– Oh, dit Mrs Ransome. C’est bien. Il ne doit pas y avoir beaucoup de gens qui soient capables de faire ça.

– De faire quoi ?

– D’être décoratrice et puis… d’élever des chevaux.

Le jeune homme réfléchit à la question.

– Non, en effet, dit-il. Mais c’était son genre. Comment dire…sporadique… Qu’en pensez-vous ? ajouta-t-il en désignant la pièce.

– ça vous plaît ?

– Eh bien, dit Mrs Ransome, c’est un peu étrange mais il y a de l’espace.

– Oui, c’est un très bel espace.

Ce n’est pas exactement ce que Mrs Ransome voulait dire. Mais le concept d’espace ne lui était pas tout à fait étranger car on n’en parlait beaucoup, l’après-midi, à la télévision de l’espace dont les gens avaient besoin, de celui qu’ils étaient prêts à concéder et de celui sur lequel il n’était pas question d’empiéter.

.

La Mise à nu des époux Ransome – Alan Bennett

Livre lu la semaine dernière (en plein Agenda Ironique avec pour thème « l’espace »)

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « La Mise à nu des époux Ransome – Alan Bennett »

    • Un tout petit livre assez étonnant
      L’histoire n’est pas extraordinaire mais m’a beaucoup touchée
      Comment les objets qui nous entourent nous définissent et nous emprisonnent … Entre autre …
      Bisesss Mo 🙂

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s