Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin

Un livre aux multiples prix et cela ne m’incitait pas à le lire (j’ai du mal avec les livres encensés par tous)
J’ai été agréablement surprise par ce roman : le personnage principal, Justine, 21 ans et aide soignante à la maison de retraite « les Hortensias », est crédible et très attachante. Orpheline à 4 ans, elle a été élevée avec son cousin (plus jeune) par ses grands-parents.
Les « oubliés du dimanche » sont les personnes âgées qui ne reçoivent justement aucune visite le dimanche.
Il y a plusieurs histoires qui avancent de concert dans ce livre et c’est ce qui le rend difficile à poser (j’ai eu en permanence envie de connaître la suite) :
  • Dans cette maison de retraite « sévit » un corbeau qui appelle les parents des résidents annonçant la mort de leur aïeul. Les enfants rappliquent alors à la maison de retraite et trouvent l’ancêtre en bonne santé. La police enquête dans ce petit village de 500 habitants.
  • Justine écoute Hélène, une presque centenaire, raconter sa vie des années 20 jusqu’au milieu des années 50. L’histoire de Lucien et Hélène est très bien racontée…Justine à la demande du fils d’Hélène, décide d’écrire cette histoire dans un petit carnet…
  • Enfin Justine essaie de connaître les circonstances de l’accident de voiture dans lequel sont morts ses parents et ceux de Jules.

Un très bon moment

Un livre noté chez Mind the gap

Un extrait :

– Vous ne vous ennuyez jamais ici ?
– Jamais.
– Mais ce n’est pas trop dur votre travail ?
– Si, c’est super-dur. Je n’ai que vingt et un ans. Mes collègues sont plus vieilles que moi. Elles ont toutes commencé plus tard. Ce métier c’est souvent un deuxième métier. A mon âge, ce n’est pas normal de voir des corps fatigués. Enfin, ce que je veux dire c’est que… c’est violent. Et puis, il y a la mort… Les jours d’enterrement, je ferme les fenêtres parce qu’on entend les cloches de l’église jusqu’ici…
– C’est quoi le plus dur ?
– Le plus dur, c’est d’entendre : ‘Il ne se rappelle jamais mes visites alors je ne viens plus.’
Silence.
– Pourquoi vous ne cherchez pas un autre travail ?
– Parce qu’il n’y a pas un seul travail où je pourrais entendre les histoires que me racontent les résidents d’ici.

 

9 réflexions au sujet de « Les oubliés du dimanche – Valérie Perrin »

  1. Hello Valentyne
    Je me pose sur ce billet, tellement il y a des suggestions de lectures sur ton blog 😉
    Tu le sais, tu lis beaucoup plus que moi et je lis à contre courant des nouveautés littéraires 😆
    Je voulais te faire un mel perso pour une idée de concours d’écriture et depuis que j’ai changé mon disque dur, j’ai perdu tous mes anciens contacts…
    Gros bisous

  2. Ping : Destination PAL 2020 – le bilan | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s