Aujourd’hui « provisoire qui dure » – 22 décembre

IMG_1847

J’aime bien les Doodle de Google

Parce qu’ils sont souvent gais et qu’ils me parlent (voir ici et ici)
Ce matin j’ai vu deux patineurs s’animer sous la neige parce que c’est le début de l’hiver.
La jeune fille a les cheveux longs comme Ponette et le garçon une veste bleue comme Tichat.
De là à m’imaginer que Google fait ces Doodles rien que pour moi !!
Mais quel est le rapport avec le sujet du jour me direz vous ? Cela fera le mot de la fin : l’hiver, c’est provisoire mais parfois ça dure ….

:

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :92 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « Il paraît que  » – 21 décembre

Comedy-Wildlife-Photography-Awards-13

Source Photo 

Mais où cours tu ainsi, Gerbille, tu as les joues gonflées ! une rage de dents ?

Non je cours chez Monesille, il paraît que les votes sont ouverts et que l’on peut voter …. pour une fois que l’on me demande notre avis ….

Comedy-Wildlife-Photography-Awards-3

Mais où voles tu ainsi, Palmyre, tu as les pattes toutes palmées ! une déchirure ?

Non je cours chez Monesille, il paraît que les votes sont ouverts et que l’on peut voter …

Comedy-Wildlife-Photography-Awards-5– Votons, volons, votons dit l’écureuil

Comedy-Wildlife-Photography-Awards-7– Poussez vous les gars. Il paraît que j’ai mes chances avec la jument callipyge !

;

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :94 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK et puis je lis cela dans le métro :

en attendant le vote des animaux sauvages

 

 

Aujourd’hui « le sens de l’adaptation » – 19 décembre

Cher Père Noël
Cette année, ce serait  bien si tu m’apportais de nouvelles emojis, tu sais les petits dessins, pictogrammes que l’on peut insérer dans des sms.
En effet sur mon téléphone, je n’ai pas de « gazelle » , ni de « jument verte ». Et puis cela ne prendra pas de place dans la hotte ces emojis. Je sais que tu as le Sens De l’Adaptation et que tu es connecté.

Last but not least, si tu pouvais m’apporter un nouveau téléphone avec les nouvelles emojis, ce serait bien aussi . Cela prend plus de place dans la hotte mais je pense que tu pourrais l’adapter, cette hotte.
Je t’embrasse

Val

A

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :96 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « j’ai laissé tomber » – 18 décembre

agenda

Aujourd’hui j’ai laissé tombé mon agenda 2015 (à gauche sur la photo) et j’ai inauguré en grande pompe mon agenda 2016. Le temps des réels de Mr Queneau touche à sa fin, plus que 13 jours et je me demande ce que je vais écrire en 2016 : le rythme quotidien est difficile à tenir, celui mensuel trop étiré dans le temps je crois que je vais opter pour l’hebdomadaire
Mon agenda (le nouveau) me chuchote à l’oreille  » Et si tu écrivais
un texte par semaine sur la couleur Verte, ta couleur et la mienne. On pourrait l’intituler « 52 nuances de verts ». J’ai dit banco !

m

;

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :94 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK (on voit à la taille de mon nouvel agenda mes ambitions pour 2016, on voit aussi la lampe Ikéa par laquelle Pygmée-Lion passe, et mon joli foutoir derrière ;-))

Aujourd’hui  » tissu » – 16 décembre

J’étais dans de beaux draps quand j’ai lu la consigne.

Quand j’entends ou que je vois « Tissu » je pense de suite à mon premier boulot il y a 20 ans. J’ai travaillé 4 ans dans une chaîne de magasins de tissus.

J’étais dans de beaux draps quand j’ai lu la consigne…..

Un consigne cousue de fil blanc qui pouvait engendrer un tissu de mensonges, cela ne fait pas un pli …

J’étais dans de beaux draps quand j’ai lu la consigne….

Parler chiffon je ne le fais trop en ces lieux ni ailleurs :
« l’habit ne fait pas le moine » disait ma grand-mère
« Tu files un mauvais coton » disait ma mère

« Val est une main de fer dans un gant de velours » disait mon ancien patron (celui du tissu)

J’étais dans de beaux draps quand j’ai lu la consigne….

A propos de velours, j’aime être caressée dans le sens du poil.

Cela va de soie
Et un réel décousu …un de plus….

,

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :150 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « gens sans importance » – 14 décembre

A la sortie du métro, il y a souvent des jeunes gens qui distribuent des tracts : des réductions de 10 euros chez un traiteur, un café gratuit chez Starbucks…les passants acceptent (ou pas) et se dépêchent d’aller au boulot… J’accepte toujours un tract, je me dis que comme cela la personne a rempli plus vite sa mission et qu’un sourire et un bonjour peuvent leur faire plaisir.
Ce matin, le jeune homme était charmant, souriant et un peu gêné en tendant son papier. J’ai accepté sans regarder et deux mètres plus loin je souris : deux échantillons gratuits de protection féminine …qui viendront rejoindre une réduction de 10 euros dans mon sac….

nana nana2

.

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :107 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « irréel » -13 décembre – Branchies Niccolo Ammaniti

branchies

Un sentiment en demi teinte ce livre : un mélange réel-irréel qui m’a plu au début et puis qui a fini par me donner la nausée.

Tout d’abord, voici les circonstances de lecture : Niccolo Ammaniti a été un coup de coeur pour plusieurs lecteurs et lectrices du mois italien.
Encore sous le charme d’Italo Calvino et de son oncle aquatique, j’ai accueilli avec enthousiasme la proposition de lecture commune d’Edualc…..l’aspect aquatique sans doute…. De plus, je trouvais la quatrième de couverture fabuleuse :

Je ne suis pas mort.

Certains d’entre vous risquent d’être agacés après tout ce que j’ai dit sur ma fin imminente,  ma détermination à mourir, bref toutes les salades que j’ai racontées.
Je regrette pour vous mais je suis toujours là, accroché à cette vie comme une moule aux décharges des égouts. Bien sûr, j’ai fait des choix radicaux, mais nécessaires.

La vieille dame en noir devra attendre encore un peu.
L’ex-abominable Subotnik m’a débarrassé du cancer. Il a retiré mes poumons désormais dévorés par les métastases, il est intervenu sur mon système sanguin, a dévié mes artères, bref il m’a totalement reconstruit et sauvé. Maintenant, je vis dans un énorme bassin de l’aquarium municipal de Berlin. J’ai de très belles branchies filiformes autour de la tête.

La première partie m’a plutôt intéressée : Marco est un jeune homme atteint d’un cancer des poumons et il refuse de se faire soigner. Sa vie dans Rome est la vie d’un jeune trentenaire, fiancé à Maria. Ils vont de fête en fête pour donner un sens à leur vie bien vide. La mère de Marco, très gratinée (un brin caricaturale) m’a fait rire. Un jour, Marco reçoit une lettre étrange de New-Dehli et  part en Inde . A ce moment, je me suis demandée si en fait il décrit la réalité où s’il abuse de l’opium. J’ai ri devant le groupe de musique qu’il monte avec des amis : le GEP, (Groupe de L’Écoute Profonde).  J’ai appris un mot « Didgeridoo » et le côté surréaliste d’un orchestre qui se produit dans les  égouts m’a séduit….l’odeur (âmes sensibles s’abstenir) ou le milieu aquatique….encore lui….

Marco est poursuivi par des étranges « Oranges » , on sent que la lettre qui l’a invité à New- Delhi est une arnaque mais laquelle ?
Des passages m’ont fait rire : une course poursuite de Marco suivi par les Oranges, Marco sauvé grâce à un cochon…..Marco et ses compères jouant d’instruments improbables (ils font un Didgeridoo avec une gouttière….la rencontre dans les égouts avec le groupe  GPEE (Groupe Purge des Égouts Engorgés) vaut son pesant de cacahouètes….

C’est dans la deuxième partie que cela se gâte et que j’ai eu du mal à finir : parce que cela devient franchement gore et porno : Marco découvre un trafic d’organes, digne de l’île du Docteur Moreau … Cela devient très sanglant …Et puis j’ai lu ce livre en novembre, la semaine qui a suivi les attentats, alors je n’avais pas le recul pour  lire des bouquins où une gamine et sa mère se font fusiller, où des gens sont étripés….. cela m’a donné la nausée ….Même si j’ai trouvé quelques passages bien écrits (notamment un passage sur des musiciens sardes)

;

Bref, certainement pas la bonne semaine pour lire ce livre. Je retenterai cet auteur même si cet essai n’est pas concluant.

;

Un extrait  – page 70 : la rencontre entre Julia, une musicienne belge, et Marco à New-Delhi.

– Et toi, tu ne fais pas de musique ? me demande-t-elle.

– A dire vrai, j’ai appris à jouer d’un instrument en suivant les instructions des fascicules hebdomadaires qu’on achète dans les kiosques. Je jouais quand j’étais au magasin et que je n’avais rien à faire.

– C’est quoi comme instrument ?

– Le didjeridoo.
Pour ceux qui l’ignoreraient, le didjeridoo est l’instrument des aborigènes d’Australie : il fonctionne à la fois comme une trompette et un mégaphone. Il s’agit d’une branche d’eucalyptus d’un mètre et demi de long et d’une dizaine de centimètres de large, creusé par les termites. Comme avec la trompette, la vibration des lèvres produit le son fondamental auquel se superpose l’émission de vocalises dans le tube ; en modifiant la configuration de cette cavité orale, le musicien sélectionne les sons partiels supérieurs produits par sa bouche, ce qui fait aussitôt varier leur hauteur de leur vibration.
– Fantastique ! s’exclame Livia excitée. On a enfin trouvé le quatrième membre du Groupe de l’Ecoute Profonde ! mais tu sais en jouer selon les techniques de respiration circulaire ?
Pour ceux qui ignoreraient également cela, cette technique permet de reprendre son souffle sans pour autant suspendre l’émission d’air et de garder un son continu.

;

Il y a eu un film tiré de ce livre mais je n’ai pas trouvé d’extrait en français….

Challenge il viaggio chez Eimelle
Et challenge top 50 chez Claire dans la catégorie « Titre en un mot »

challenge italiechallenge top 50

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : KO

2. pas plus de 100 mots : 780 mots

3. éléments réels de la journée : KO (écrit dimanche dernier)

4. suivre la consigne de la date : OK (très irréel ce bouquin)

Aujourd’hui « reproches » -11 décembre

Ce matin, j’étais encore assoupie quand j’entendis une voix rauque et râpeuse « Tu ne t’occupes pas de nous » ….. »tu n’en as que pour ce monsieur Queneau et ses quotidiennes alors qu’il n’y a pas que le quotidien dans la vie il y a aussi les défis mensuels comme l’agenda ironique , voire même les sujets hebdromadaires. »
C’est quand j’ai entendu ce mot bizarre que je me suis totalement réveillée et que j’ai vu que la voix rauque et râpeuse n’appartenait pas à mon cher et tendre ou à Tichat ou à Ponette. Ce ton lourd de reproches sortait de la bouche de Béchamelle qui est en plan dans ma cervelle depuis le 7 novembre. Pygmée-Lion, quand à lui, était assis à côté de la lampe de chevet et il n’a pas levé la tête de son livre  » Cronopes  et fameux   » de Salvatore Dali de la Fontaine.

;

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :134 mots

3. éléments réels de la journée : OK (u peu mon rêve de cette nuit)

4. suivre la consigne de la date : OK

Aujourd’hui « de l’eau » – 10 décembre

ILO

Ce matin, en allant prendre mon train, cette affiche pour une pièce de théâtre dans ma ville m’a interpellée. Un rappel de l’histoire de Titouan sans doute ….

Et aussi pour la jolie robe verte de la jeune femme…

Avec le nez  qu’il a ce monsieur ce n’est pas un mouchoir qu’il lui faut quand il a la goutte au nez, mais au moins un torchon ou même plus  un drap de bain, voire même un drap de lit et la housse de couette qui va avec …. À vos souhaits…..

La pièce sans paroles s’adresse à tous à partir de 5 ans. plus d’info ici et

:

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :110 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK