Trudi la naine – Ursula Hegi

Le personnage principal, la Trudi du titre, est née en 1915 près de Dusseldorf. Son père revient boiteux de la grande guerre.
Sa mère, à sa naissance, comprend immédiatement que Trudi n’est pas un bébé comme les autres. La mère, déjà fragile psychologiquement, ne se remettra pas de la différence de sa fille et alternera pendant quatre ans séjour en hôpital psychiatrique et séjour chez elle. Puis un jour Trudi nous raconte l’enterrement de sa mère. Trudi a quatre ans.
J’ai eu un peu de mal avec le début de ce livre car les pensées de Trudi sont trop structurées pour une enfant de quatre ans. Par contre à partir du moment où elle devient adolescente (Trudi rencontre pour la première fois une autre naine à 13 ans), j’ai commencé à la trouver passionnante dans l’analyse de ses sentiments, de ceux des autres également.
En parallèle de cette enfance, à la fois privilégiée car Trudi est très soutenue par son père, et très malheureuse car les autres enfants lui font voir les pires traitements, Trudi jeune fille va nous raconter la montée du nazisme puis le début de la guerre. C’est une femme qui nous racontera la fin de celle-ci.
Après Seul dans Berlin c’est le deuxième livre que je lis sur la guerre vue par des populations civiles allemandes.
Effrayant ce qu’a pu donner l’indifférence face à l’ascension d’Hitler.
Au fur et à mesure du roman je me suis attachée à Trudi, qui est à la fois touchante et exaspérante ; mais il lui faut bien survivre : Trudi parfois sans compassion mais aussi prête à aider Eva, son amie juive, ainsi qu’à cacher des inconnus dans sa cave, Trudi amoureuse, Trudi malheureuse, un personnage marquant !

Un extrait

Il fallait bien du courage aux rares personnes soucieuses de préserver le tissu de la vérité pour empêcher ses fibres de moisir sous la chape du silence et de la complicité que les gens, souvent avec les meilleures intentions du monde, posaient pour se protéger les uns des autres.

Challenge les feuilles allemandes chez Eva et Patrice et chez Livr’escapade

Challenge Bac chez Enna (catégorie Prénom)

10 réflexions au sujet de « Trudi la naine – Ursula Hegi »

  1. Je ne connaissais pas ce titre mais Seul dans Berlin m’a profondément marquée.
    J’en profite pour te rappeler qu’Eva, Patrice et moi organisons en novembre le mois thématique « Les feuilles allemandes » 🙂 Si tu es d’accord, nous retiendrons ton billet.

  2. Ping : Les feuilles allemandes 2021 – le bilan – Et si on bouquinait un peu ?

  3. Ping : Dis-moi ce que tu lis et je te dirai qui tu es… | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s