Le lézard lubrique de Mélancholy Cove -Christopher Moore


Ce joli lézard m’a fait de l’oeil depuis la boîte à livres de mon village.
Ce « lézard » est d’ailleurs plus proche du dragon car il a la particularité de mesurer 30 mètres de long sur 3 de large (et 7 en hauteur) joli morceau non? En plus il est un peu caméléon sur les bords et personne ne se rend compte au début qu’il est sorti de l’océan ….où il vivait tranquille depuis 5000 ans…
Sinon que dire de ce livre ? Il appartient à la collectivité Folio Policier. Il y a bien la découverte d’un corps au tout début (décès par suicide plus que suspect) , il y a bien l’enquête de Theo le flic de ce coin de Californie.
Mais ce n’est pas là le principal, le plus important vient que ce roman réussit à être drôle (même hilarant par moment) …ou alors les pages étaient imbibées de la marijuana que le flic fume h24….
Ou alors il y avait un petit effluve de fuite de centrale nucléaire (le berceau de Steve le lézard) …Parce que figurez vous que le lézard s’appelle Steve, il a été nommé ainsi par Molly, ancienne actrice de série B un peu cinglée…enfin un peu plus que les autres personnages … mais si peu finalement…
Si vous rajoutez que la psy locale s’appelle Val (comme moi) vous comprendrez mon enthousiasme…
En bref un roman totalement improbable et impossible mais quels fous rires …..

Au delà de ce bon moment, l’auteur qui s’amuse visiblement, en profite pour dégommer le mode de vie américain : flics, « communautés chrétiennes», médecine, sexe, fast-food, nucléaire, politique ….tout y passe …

Un extrait

Depuis la dernière apparition du monstre à Melancholy Cove, le plus grand danger en relation avec la Préhistoire qu’eût encouru la population avait toujours été la Cadillac de Mavis Sand. Fabriquée en 1956, décapotable, jaune citron, dotée d’une immense calandre chromée, elle semblait avaler l’asphalte. De chaque côté, au niveau du bas de caisse, elle était équipée de petites antennes plaquées or qui vibraient dans le vent et qui permettaient au conducteur de sentir la proximité du trottoir lorsqu’il se garait. Les habitués du bar l’avait surnommé la «Banane ». Un jour, alors que Mavis était occupée, pris d’un élan créatif, ils avaient bricolé une espèce d’emblème représentant une pin-up mexicaine bleue et l’avaient vissée sur le coffre. « Ouais, pas mal, avait dit Mavis. Faut que vous sachiez que c’est pas la première banane que je chevauche, mais je crois bien quand même que celle-là elle bat tous les records. »

Challenge petit bac chez Enna (catégorie animal) et Challenge polar  chez Sharon , Challenge animaux du Monde Chez Sharon 

4 réflexions au sujet de « Le lézard lubrique de Mélancholy Cove -Christopher Moore »

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s