Le calendrier de l’après

Ben oui ! parce que j’ai repéré ceci sur Facebook et que je n’ai pas eu le temps avant (avent?) 🙂

1- ma première lecture de l’année
Eureka Street (parution du billet en février mais lu tout début janvier)

2- le livre que j’attendais à tout prix
Bizarrement aucun cette année

3- un auteur découvert cette année
Le champ de personne de Daniel Picouly

4- un livre lu sur les conseils de mon libraire
A malin, malin et demi de Richard Russo

5- le livre dont l’écriture m’a éblouie
Toute la lumière que nous ne pouvons voir d’Anthony Doerr

6- mon plus gros flop
1974 david Peace

7- la plus belle couverture
Au revoir là haut de Pierre Lemaitre

8- le livre que je n’aurais jamais lu si ……Eva et Patrice n’avaient pas proposé ce titre en LC
C’est arrivé un premier septembre de Pavol Rankov

9- mon plus gros pavé de l’année
Silo 3 tomes :-) de Hugh Howey

11- le livre le plus ancré dans l’actualité
Le cuisinier de Marin Suter

12- le livre le plus dépaysant (Merci Edualc <3)
Au bord de la terre glacée d’Eowyn Ivey

13-un prix littéraire lu cet année
Les luminaires d’Eleanor Catton

14- le livre que tout le monde aime sauf moi (Nemesis de Philip Roth)

15- le livre qui a vaincu le confinement
Les intermittences de la mort de José Saramago

16- le livre le plus poétique
Le marchand de passés de José Eduardo Agualusa

17-un livre dont le héros a existé : La traversée des sentiments de Michel Tremblay

18- le livre le plus drôle
Ada d’Antoine Bello

19-le livre le plus émouvant
Couleurs de l’incendie de Pierre Lemaitre

20-le livre dont j’aurais aimé rencontré le héros
La famille Lament de George Hagen

21- le plus beau titre
Miroir de nos peines de Pierre Lemaitre

22- le plus original
Une machine comme moi de Ian McEwan

23- le livre inclassable
Double nationalité de Nina Yargekov

24-un livre pour finir en beauté
La mandoline du capitaine Corelli de Louis de Bernières