Que lire un 20 avril ?

« Ce matin, à huit heures, un petit déjeuner de travail a eu lieu au Berghof, la maison du Führer. Elle est située près de la mienne, quelques mètres en aval. Les personnes présentes étaient essentiellement des architectes, des ingénieurs et des fonctionnaires, réunis à fin d’envisager quelles nouvelles améliorations pouvaient être apportées au Berghof ou à l’Obersalzberg pour le confort, le plaisir et la sécurité de notre Führer. Il devait y avoir, je dirais, entre dix et quinze personnes. Peut-être même un peu plus. Après le petit déjeuner, autour de neuf heures, ces messieurs sont sortis sur la terrasse qui domine la vallée. À neuf heures quinze, l’un deux, le Dr Karl Flex, s’est écroulé, blessé à la tête. Il saignait abondamment. Il venait d’être abattu, sans doute avec un fusil, il est mort sur le coup et personne d’autre n’a été touché, et curieusement, nul n’a rien entendu, semble-t-il. Dès qu’il a été établi que cet homme avait été assassiné, le RSD a fait évacuer la maison et fouillé immédiatement les bois et les montagnes sur lesquels donne la terrasse du Berghof. Mais jusqu’à présent ils n’ont retrouvé aucune trace du meurtrier. Vous imaginez un peu ? Tout ces SS, les RSD, et pas un seul indice ! »
J’hochai la tête et continuait à manger ma saucisse, qui était délicieuse.
« Je n’ai pas besoin de souligner la gravité de la situation, poursuivit Bormann. Cela étant, je ne pense pas que ce soit lié au Führer, dont les déplacements, hier et aujourd’hui, étaient largement signalés dans la presse. Mais tant que l’assassin n’aura pas été arrêté, impossible pour Hitler d’approcher de cette terrasse. Comme vous le savez certainement, il va fêter ses cinquante ans le 20 avril. Or, il vient toujours ici, à l’Obersalzberg, pour son anniversaire ou juste après. Cette année ne fera pas exception. Ce qui signifie que vous avez sept jours pour élucider ce crime. Vous avez bien entendu ? Il est impératif que ce meurtrier soit arrêté avant le 20 avril car je ne veux pas être celui qui annoncera au Führer qu’il ne peut pas sortir parce qu’un tueur est en liberté. »

.

Bleu de prusse – Philipp Kerr

4 réflexions au sujet de « Que lire un 20 avril ? »

  1. Hello Val. Je l’ai terminé hier soir et je t’en remercie encore. J’ai beaucoup aimé l’ambiance pourrie autour du nid d’aigle et décidémént j’apprécie beaucoup le Kommissär Gunther. L’intrigue est assez compliquée, beaucoup de personnages et aucun de vraiment reluisant. Bises et à bientôt.

  2. Philip Kerr: un maître du roman noir ! Sa série « Bernie Gunther » nous fait entrer de plein pied dans les coulisses de l’histoire européenne du milieu du 20ème siècle, et ce n’est guère reluisant. Mais son anti héros, à la fois prétexte, témoin et acteur, est particulièrement attachant, pétri qu’il est de convictions et de contradictions. Toute la série est un régal.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s