Riquet à la Houppe – Amélie Nothomb

Audio livre (pris au hasard à la bibliothèque pour sa (courte) durée – 3h00 – et « lu »  en voiture – avant confinement)

Amelie Nothomb commence par nous raconter la naissance et la petite enfance de Déodat. D’emblée le ton est donné: il s’agit d’un conte (moderne) car l’auteur prête au nouveau-né des réflexions qu’un nouveau-né ne peut pas avoir (sur la vie, les relations humaines…)
Cette famille un peu atypique, composée de Enid, la mère, d’Honorat le père et de Déodat, m’a été d’emblée sympathique.
Déodat est né laid (le mot est faible, il est hideux). Sa maman en le voyant à sa naissance pense aussitôt au conte Riquet à la houppe. Grâce à la bonté et à l’amour de ses parents, Deodat grandit harmonieusement.
En parallèle, nous suivons l’enfance d’une petite fille Trémière (sa mère s’appelle Rose et sa grand mère Passerose)
Celle ci est d’une beauté exceptionnelle mais passe rapidement (et à tort) pour une simple d’esprit. Cette famille est moins sympathique que celle de Déodat mais les liens petite-fille/grand-mère sont très bien évoqués.

J’ai lu beaucoup de livres d’Amélie Nothomb et celui là est un cru excellent me concernant : Deux histoires en parallèle (qui finissent par se rejoindre mais très tard dans l’histoire), des personnages (de conte) très humains, beaucoup de vocabulaire que l’on trouve rarement dans les romans, de l’érudition sans trop en faire… Bref, j’ai été de plus en plus intéressée au fil de la lecture. Une très agréable surprise car je ne suis en général pas amatrice de contes revisités ….

.

un extrait

Il consacra sa thèse de doctorat à la huppe fasciée. Les professeurs, intrigués par ce jeune homme d’une laideur à ce point remarquable, le surnommaient Riquet à la Huppe. Il approuva ce sobriquet dont il salua la justesse étymologique, houppe et huppe constituant les deux versions du même mot. Ce surnom lui allait d’autant mieux que, comme le personnage de Perrault, il plaisait à tous, et particulièrement aux femmes.

 

Challenge Petit bac  chez Enna – catégorie « prénom » et mois belge chez Anne et écoutons un livre chez Sylire

14 réflexions au sujet de « Riquet à la Houppe – Amélie Nothomb »

  1. Ping : Le Mois belge 2020 : le récapitulatif par genres |

  2. Il est dans mes souhaits de lecture celui-là ! Et le fait que tu l’aimes beaucoup va me pousser à essayer de le trouver au plus vite, même en numérique ou en audio ! Pas encore testée ma lecture d’un roman en audio.
    Belle journée.

  3. Moi c’est pareil pour les contes révisités, pas trop mon truc.
    Il faudrait que je relise Amélie.
    Une fois de plus, elle s’est surpassée dans le choix des prénoms des personnages…
    Bises

  4. Ping : Le Mois belge 2020 : la conclusion |

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s