Le confinement a-t-il « un goût de fenêtre » ?

Bonjour à tous 🙂

Je vous invite à chercher « fenêtre » dans vos lectures et vos blogs et à y déposer vos extraits chez « Lire peu ou Proust »

Bon confinement

Bisessss

Lire peu ou Proust

CVT_LAmour-aux-temps-du-cholera_4786Dans mon Tour du monde en 50 romans (écrit, relu, bon à tirer signé et qui sortira quand il pourra comme tout le monde, éditions Ellipses) figure L’Amour au temps du choléra de Gabriel Garcia Marquez.

Parmi les 3 raisons de le lire encore, j’ai mis que c’était l’occasion de savoir qu’il existe « un goût de fenêtre ».

«  Ce repas a été préparé sans amour. » Il parvenait, dans ce domaine, à de fantastiques états d’inspiration. Une fois, à peine eût-il goûté à une tasse de camomille qu’il la rendit avec une seule sentence : « Ce machin a un goût de fenêtre. » Elle fut aussi surprise que les servantes car elles ne connaissaient personne qui eût bu une fenêtre bouillie, mais lorsqu’elles goûtèrent la tisane pour tenter de comprendre, elles comprirent : elle avait un goût de fenêtre. »

Hum…Je ne sais pas si c’est de bon goût maintenant.

Voir l’article original

16 réflexions au sujet de « Le confinement a-t-il « un goût de fenêtre » ? »

  1. Une bien curieuse expression. Et pourquoi une telle métaphore ? Aurait elle lécher la fenêtre ce que je vois très bien faire un enfant pour s’amuser lorsqu’il y a de la buée et y faire des dessins 😉

  2. Des bruissements d’insectes visitent les talus. A la fenêtre ouverte sur le monde, mes pensées respirent la lumière du petit matin, dont la poitrine bat plus fort. C’est la saison où les fleurs allument des poèmes dans chaque taillis. L’azur étend ses nuages blancs comme on étend du linge. Avec un parfum de frais, de neuf….
    Ainsi commence mon dernier billet.
    Bisous Val
    •.¸¸.•*`*•.¸¸☆

    • « Les bourgeons, serrés dans leurs gangues vernies depuis l’automne, explosent à petit bruit.
      La campagne est un jardin, un murmure d’eau, un immense nichoir empli de chants d’oiseaux. La vie ruisselle comme une averse de soleil. La vie répand son onde de créativité. Elle invente des cabanes, des huttes, des terriers, des nids douillets. »

      La dédicace à Anne Frank est émouvante

      Prends soin de toi et des tiens Célestine

      💚

  3. Hello Val
    C’est rigolo ce jeu 😆
    Et en ces temps difficiles, le goût et l’odorat, ça veut dire que l’on est en bonne santé.
    Je vais essayer de jouer avec vous 😉
    Chez vous, ça va ? Tu dois faire du télétravail pendant que ton homme doit s’ennuyer.
    Ta Ponette a-t-elle pu revenir chez vous ?
    Bon confinement
    Bonne fin de semaine et e-bisous

  4. 😆 je viens de faire le test sur mon blog… 🙄 que de fenêtres !
    C’est un mot que j’aime bien. Ma fenêtre de séjour a un goût prononcé d’évasion 😆
    Impossible de tout citer… Je vais chercher dans mes billets de lecture (plutôt rares :oops:) si je trouve une citation à déposer chez Lire peu ou Proust !
    Et j’en parlerai dans un prochain épisode de mon Corona-journal, je suis sûre que d’autres blogueuses/eurs te suivront 😆
    e-bises

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s