Que lire un 8 mars ?

À l’occasion du 8 mars, il lui offrit une onéreuse nuisette française, d’une taille légèrement supérieure à la sienne afin qu’il puisse jeter un coup d’œil à la dérobée dans l’échancrure soyeuse et entrevoir la poitrine de Svietlana quand elle se pencherait au-dessus de lui.
Puis sa Sviéta, Svietlana Ivanovna, épousa l’explorateur A.V. Griaziev, Docteur ès sciences et célèbre dandy, et quitta bientôt l’Union Soviétique.
Arséni Iratov en souffrit beaucoup et fut très étonné d’éprouver ce sentiment de perte qu’il n’avait jusqu’alors jamais connu et dont il lui avait semblé être tout à fait dépourvu.
.
L’outil et les papillons – Dmitri Lipskerov,  Agullo, 2019 (traduit par Raphaëlle Pache)…..

Que lire un 8 mars ?


Ah et encore une chose, c’est toujours votre avocat qui parle tandis que vous vous recouvrez d’une honte grise et sèche, que vous vous enfoncez dans une cuve remplie de gravats, que vous avez de plus en plus de mal à respirer, regardez les vieux passeports de vos parents, ils avaient obtenu un visa de sortie pour séjourner côté Ouest. Si vous en doutiez encore, cet élément suffit à lui seul à mettre en échec toute hypothèse de persécution politique, les régimes communistes aimaient serrer fort contre leur poitrine leurs brebis idéologiquement égarées, et par voie de conséquences, jamais des opposants, ou des personnes suspectées de l’être, n’auraient obtenu le droit de quitter le pays. Le Mur, ou le Rideau, ces zones truffées de mines, avec des miradors armés de mitrailleuses, des chiens et des alarmes, servait à empêcher les gens de partir, de sortir, de quitter l’Est, il sait que vous le savez il vous le rappelle à vous de voir ce que vous en ferez. À propos de Mur, il a une anecdote, tenez vous bien, le 8 mars 1989 un type essayant de fuir l’Allemagne de l’Est en montgolfière s’est écrasé au sol, et il est mort. Le 8 mars 1989. Vous réalisez ? Comme quoi même à quelques mois de la fin les gens ignoraient que la fin était proche. Étaient prêts à risquer leur vie. C’est dingue, non ? Vous ne souriez pas ? Vous n’aimez pas les faits divers, les morts absurdes ? Lui cela l’amuse, il a l’humour grinçant. Oh mais déridez-vous, ce sont de vieilles histoires, la mode des montgolfières germaniques est passée, désormais ce sont plutôt les bateaux en Méditerranée.

 

Double nationalité – Nina Yargekov