Que lire 23 décembre ?

Les tonnes de bulot à bien différencier et à passer selon l’ordre prioritaire suivant ma ligne de production
Les bulots lavés
Les bulots vivants
Les bulots congelés

Fini pour toi
Ce 23 décembre
Nuit d’apocalypse bulotesque
Plus de cinq semaines que nous sommes au turbin
Six jours sur sept
Les rumeurs de l’usine dans la semaine avaient été folles
Contradictoires
Travaillerons-nous le samedi 24
Trêve de Noël
Un coup c’était oui
Un coup non

Le matin de la nuit du 23 il se dit que si nous passons quinze tonnes de bulot dans la journée
On aurait notre samedi
Mais ce ne sont que des rumeurs
Accord implicite de notre équipe de trois
Le repos plutôt qu’une journée payée
Les proches plutôt que les poches
Alors on attaque
Comme des furieux
Au-delà de la fatigue
On y est
On enrage contre le moindre arrêt de la ligne
On ne compte même pas sur l’équipe d’après pour finir le travail
On raccourcit chacun sa pause d’un quart d’heure
On sait que c’est peut-être en vain et qu’on devra revenir demain
On sait que c’est peut-être une ruse du patron et qu’on aura notre samedi de toute façon
Mais on s’en fout

Plus de treize tonnes sur quinze 1
On a passé plus de treize tonnes de bulots à trois en huit heures
On se marre
Se tape dans les mains
Se tombe dans les bras

« A lundi »
Dit le chef

On a gagné une guerre contre le bulot et nous-mêmes un vendredi 23 décembre 2016
Les deux jours de Noël seront les plus précieux du monde
Et les plus rapides
À peine le temps du repas de famille dominical
Qu’il faut rentrer après le café
Demain on embauche si tôt

.

Joseph Ponthus – A la ligne : Feuillets d’usine