Que lire un 9 août ?

M. Taniguchi, à peu près comme Otto, passait ses journées carré dans son fauteuil, à regarder la télé. La seule chose qu’il semblait encore reconnaître sans ambiguïté, c’est à son propre portrait sur la commode, une photo de 1943 sur laquelle il posait en uniforme militaire, prêtant serment d’allégeance aux forces de l’Axe. M. Taniguchi, jadis sergent Taniguchi, avait combattu durant la Seconde Guerre mondiale et tué une palanquée de Yankees. Otto ne se lassait pas d’écouter son histoire, qu’il répétait à satiété : à vingt-deux ans, on le convoqua pour servir sur l’île de Marinduque aux Philippines. En dépit de son mètre cinquante-sept et de ses quarante-cinq kilos le sergent Taniguchi fut un valeureux défenseur de l’empereur Hirohito, en particulier, lorsque, en janvier 1945, les Américains lancèrent l’offensive sur l’ile, à laquelle il survécut avec une compagnie de quatre hommes seulement.
Réfugier dans la jungle de marinduque, non loin de Tumagabok, le groupe parvint à tenir le choc et esquissa une ambitieue stratégie de contre-attaque. Rompus aux tactiques d’espionnage et de guérilla, ils se jurèrent de résister et même de reprendre le contrôle du territoire.
Sa minuscule compagnie changeait de position tous les trois jours en veillant à ne pas se faire repérer. Ils survivaient en se nourrissant de noix de coco, de bananes et de bétail volé. Ils tiraient parfois sur des poules, des porcs ou des iguanes, mais seulement lorsqu’ils se sentaient en sécurité, vu que les détonations pouvait révéler leur présence à l’ennemi. Ils dérobaient des armes et des munitions à la police.
Le 9 août, le sergent Taniguchi perdit sa famille à Nagasaki, mais il n’en sut rien. Il avait pour ordre de ne se rendre en aucun cas, et c’est ce qu’il fit : animé par la certitude qu’il accomplissait son devoir, il combattit pendant trente ans dans les forêts de Marinduque, sans répit, et sans s’imaginer que la guerre était terminée.

 

Vanessa Barbara – Les nuits de laitue

Publicités

2 réflexions au sujet de « Que lire un 9 août ? »

  1. Moi, j’ai terminé de relire « Scarlett » en me demandant comment j’avais fait pour le relire si lentement… Je perds ma facilité de lecture. 😦
    Passe une douce journée.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s