Pour toi

 

Pour toi

 

La solitude d’un coup empoigne mon cœur

Un jour, demain, tu partiras emportant la douceur

Auréole de ma vie, tu t’envoles vers un refuge sûr

Et je me souviendrais des moments vécus

C’est formidable de se rappeler ce que nous avons vu

 

Feuille virevoltant dans l’heure de rosée

Roseau s’agitant au son des violons parfumés

Aile légère qui captive la lumière

Bateau affrontant les secousses de la mer

Chasseur en sanglots libérant la couleur

 

Parfum suffocant de la nouvelle Aurore

Qui en chantonnant tutoie les astres

Comme un effluve de vent d’innocence

Le dos bien droit et le front pur

Et ignorant la langueur des regards

 

Ma participation au jeu de La Licorne avec un poème « sandwich » en partant d’un poème de Paul Eluard et à l’Atelier d’Estelle où il fallait s’inspirer des mots sanglots, violons, langueur, suffocant, heure, jours, vent, feuille (poème de Verlaine : chanson d’automne)

 

Publicités

23 réflexions au sujet de « Pour toi »

  1. Hello Valentyne
    Moi, aussi, comme Lydia, j’ai cru à un vrai malheur…
    Ceci dit, le challenge est réussi, l’excellence est de mise.
    Un exercice poétique difficile.
    Te voilà sacrée Jument verlainienne car le ton est un peu triste, comme les si célèbres violons 😉
    Bonne semaine et gros bisous

  2. Ping : A vos claviers # 10 – Les textes | L'atelier sous les feuilles

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s