Pourquoi je n’ai pas écrit pour l’agenda ironique de juin…

En début de mois, tout allait bien ; j’avais l’idée de départ : m’inspirer  d’un poème de Raymond Queneau « Le cheval Parthénon s’ennuie sur sa frise », poème extrait de « 1000 milliards de poèmes » dont vous  pouvez trouver ici une variante.

Début juin je m’engageai donc légère et court vêtue avec ce titre : « Le pingouin Pingoléon s’ennuie sur la banquise »

Ma brillantissime idée était de raconter les histoires de ce pingouin et que, à la fin de ce sonnet  d’arriver à  « le Pingouin Pingoléon s’amuse sur la banquise » histoire dans le même poème de dire tout et son contraire, tout ça avec quelques rimes en « air » c’était facile :  vert, verre, ver, vers et peut-être aussi « capillaire »  ou « Valétuculinaire » ou valétudinaire… 

A contrario donc même avec une idée de départ, rafraîchissante – vous en conviendrez – rapport à la banquise, je n’ai rien écrit du mois de juin, (comme je n’ai rien écrit en mai), juillet s’annonce mal côté boulot : le burn-août me guette !!

/

Ceci était ma non-participation à l’agenda ironique de juin. Vous pouvez lire les vrais participants chez Carnetsparesseux

Publicités

22 réflexions au sujet de « Pourquoi je n’ai pas écrit pour l’agenda ironique de juin… »

  1. Bon jour,
    « Ceci était ma non-participation …  » il fallait osé 🙂
    En tout cas prenez soins de vous, on a une santé … elle n’a pas de prix …
    Max-Louis

  2. Max-Louis est tout à fait juste. Repos et lâcher-prise font plus que rafraîchir les chevaux de juillet.
    Excellent repos et bonne recharge en bien-être.
    Bises Valentyne

  3. A reblogué ceci sur Différence Propre et Singularitéset a ajouté:
    Moi c’est tout pareil sauf l’idée de départ qui se situe plutot dans la banquise plutot qu’au dessus, plutot congelées en plusieurs mots, parce que dés qu’elle dégèle on voit le reste du mot, bien bien collé sur l’idée.
    « l’idée » faut bien avoir un mot pour ça, mais franchement c’est comme un tee-shirt de nuit : il est trop grand, il pendouille sans forme, lui-mème, et on voit pas trop ce qu’il y a en dessous ; « idée », OK et quelle est-elle , cette idée ? Heu chaipas on voit pas bien sous le tee-shirt de nuit. Ha oui… je m’en servais pour faire les cuivres avant, depuis j’ai découvert apivet… mais ils prennent pas quand c’est trop dégoutant.( ce qui précède est une transcription d’un dialogue entre mon ex-femme et ma future belle-fille )(je vous laisse deviner qui je préfère de ces deux personnes )(ne vous fiez pas à l’odeur )(parce qu’en effet souvent, chez moi, à l’instar du téé-shirt de nuit chez certaines adolescentes de la jeunesse militante d’aujourd’hui, l’idée ne sent pas très très bon )(contrairement à certaines bourgeoises issues de la bourgeoisie, elle-même issue de la bourgeoisie plus ancienne, parmi lesquelles on se transmet les bonnes adresses de parfurmeurs , et les recettes de banquise) ( j’ajoute que les banquises on peut glisser dessus de façon grisante , y trouver la flamme sous le gel… ou tomber dans cette crevasse profonde…et, là on est bien content d’avoir un tee-shirt de nuit plutot que rien).

    Et ce depuis des mois… c’est long des mois, surtout dans la banquise froide !

    Nan mais en plus j’ai pas du tout envie d’écrire, je veux dire, c’est sec , sec , sec – voila ça m’a passé, ce prurit, j’ai plus envie , c’est tout, y a rien qui vient ! Et aloooooors , c’est grave ?
    C’est comme tout, hein, on peut très bien se passer de faire l’amour aussi, c’est des trucs qu’on se met dans la tête. R I DI CUL E.
    Alors là non vraiment pas besoin de ça, pas du tout.
    ça, ne, me, manque, pas, – c’est dit. Parfait.

  4. Coucou Valentyne
    C’est quand tes vacances ?
    Trop c’est trop parfois, il faut lâcher prise. Et ta non participation est délicieusement racontée 😉
    Allez, demain, c’est vendredi, j’espère que tu as le projet de ne rien faire et de prendre soin de toi…
    Gros bisous et ne galope pas trop, hein

      • Le 20 juill
        et va être actif pour toi et la bloguo 😆
        C’est le jour de notre Défi du 20 😆
        Je plaisante, tu vois, les retraités ont des soucis aussi 😉
        Bon courage, Valentyne et ne craque pas
        Le 15 août c’est encore loin bien sûr, mais le temps passe si vite… Pour moi, ça sentira déjà la reprise des activités associatives 😉
        Gros bisous

  5. Fais attention que ton boulot ne te bouffe pas la santé (comme moi ! ). Je suis en arrêt maladie depuis février et je ne reprendrai sans doute pas le boulot…
    Prends soin de toi.

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s