Ma madeleine


Source photo

 

Ma madeleine

Ma mémoire une fois me joua des tours.
– Tel Hansel, je la découvris sur ma soucoupe
Dans mon thé, cette pâtisserie se fit chaloupe
Délicatement noyée, la belle sortait du four

Je me souviens, de mes papilles enivrées ;
Ce dessert fondant dans la soirée boréale ;
J’ouïs sous mes dents le murmure des céréales ;
Oh ! là là ! cette madeleine divine dégustée !

Et je la savourais, attentif à cette filoute
Cette Aimée me mit les sens en déroute
Le thé à mon palais sublima sa candeur  ;

Me souvenant de ma tante mélancolique,
Je tirai une dernière fois mes zygomatiques
et avalai d’un coup des miettes de ce bonheur !

 

.

Ma participation au jeu de mars chez La licorne qui nous invite à revisiter la Madeleine de Proust en poésie 

24 réflexions au sujet de « Ma madeleine »

  1. Subtile madeleine, Valentyne, revisitée délicieusement.
    Madeleine intemporelle, petit gâteau au ventre rond qui se laisse croquer en nous emportant sans cesse à la recherche du temps perdu…
    Gros bisous d’O. sous le soleil

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s