Le jardinier d’Otchakov – Andreï Kourkov

Kiev  2010 – Otchakov 1957 

Roman difficile à classer : voyage dans le passé ? Pérégrinations à la frontière de la folie ?   Igor, trentenaire, a trouvé avec son jardinier Stepan un trésor datant du père de ce dernier dans les années 50. Le processus pour trouver ce trésor vaut en lui même le détour et constitue une première partie de l’histoire.

La deuxième partie est consacrée aux voyages dans le temps d’Igor : la destination de ce voyage est invariablement la petite ville d’Otchakov (sud de l’Ukraine) : Igor revêt l’uniforme du milicien présent sur la couverture et se retrouve après une petite marche nocturne d’un quart d’heure à 500 kilomètres de là, en 1957. 

J’ai trouvé cette histoire passionnante : l’évolution d’Igor après chaque voyage : il passe de parasite, vivant chez sa mère d’une maigre rente à un jeune homme plus décidé dans l’Ukraine de l’Union Soviétique, il tombe amoureux en 57… ou en 2010…ou les deux…

L’habilité de l’auteur réside entre autre à nous faire poser des questions sur la santé mentale du jeune homme : est-il-dérangé suite à un traumatisme crânien datant de son enfance ? tellement imbibé de vodka qu’il confond rêve et réalité ?

Côté personnages secondaires, ils sont également tous intéressants :  Vania, le jeune homme, un peu voleur sur les bords en 1957 (le double d’Igor ?) , Kolian en 2010 qui se retrouve du fait de sa naïveté confronté à la pègre, Stepan en 2010 insaisissable, et son père en 1957 qui ressemble plus à un malfrat qu’à un dissident mais qui sera réhabilité en 2010, Aliona la fille de Stepan, Valia jeune poissonnière en 1957 ….

La fin est tout simplement excellente ; certains diront impossible et tirée par les cheveux  mais il faut se laisser emporter par cette histoire et à partir du moment où on accepte qu’un uniforme de la Milice puisse nous transporter de 2010 en 1957 alors tout est possible même l’improbable ….

J’ai beaucoup aimé aussi la façon qu’a l’auteur de donner des coups de griffes aussi bien à l’Union Soviétique qu’au fonctionnement actuel de l’Ukraine… deux mondes aussi corrompus l’un que l’autre ?

Et puis j’ai apprécié les deux explications données par l’auteur à ce livre : et si le jardinier d’Otchakov n’était pas celui que l’on croit….

 

En conclusion : Un grand moment de lecture pour ma part et une découverte de l’auteur

* *

Un extrait (dialogue entre Igor et Valia en 1957)

– Eh quoi, ils sont si nombreux que ça ?
– Qui donc ?
– Les bandits.
Valia le regardait droit dans les yeux.
Igor se rappela l’histoire de Fima, ce que Vania lui avait dit de ses rapports avec la marchande de poisson. Il haussa les épaules. Il ne parvenait pas à les imaginer en couple.Valia et ce criminel.
– Dans cinquante ans, ils seront encore plus nombreux, déclara-t-il, songeur, après un silence.
– Dans cinquante ans ?! (les yeux de Valia s’arrondirent.) Mais les journaux disent que dans vingt ans, il n’y en aura plus du tout ! On les rééduque tous pour en faire des professeurs, des ingénieurs, des gens utiles au pays.

– Il ne faut pas croire les journaux… commença Igor, mais il se tut brusquement. Non. Non, il faut bien sûr croire les journaux. Mais il faut aussi comprendre par soi-même…

– Moi, je préfère les livres. Dans les journaux, il n’y a que des faits, Alors que dans les livres il y a des faits et les sentiments. J’ai lu Vadi Sobko.…

– Qui est-ce ? demanda Igor, surpris.

– Comment ! Vous ne connaissez pas ! Mais c’est un écrivain mondialement connu. Il a reçu deux prix Staline, et quand Staline était encore en vie !

Le mois de l’Eurore de l’est est organisé par Eva, Patrice et Goran.

Lire le monde chez Sandrine pour l’Ukraine et Challenge lire sous la contrainte chez Philippe où la contrainte est le son « é »

 

Publicités

21 réflexions au sujet de « Le jardinier d’Otchakov – Andreï Kourkov »

  1. Ping : Mois de l’Europe de l’Est – le bilan ! – Et si on bouquinait un peu ?

  2. Ping : Bilan 2018 du mois de l’Europe de l’Est d’Eva, Patrice et Goran – Des livres, des films et autres…

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s