Jeu de l’été : 12 / 14

Bonsoir à tous et à toutes,

Voici la douzième énigme du jeu de l’été :-). Quel est le point commun entre ces 4 livres ?

Règle du jeu : Pour participer, il faut deviner le titre et auteur de ces 4 livres et  laisser votre ou vos réponses en commentaires dans ce billet.

Chaque bonne réponse vaut un point pour la première personne qui la trouve : Dans cette  énigme il y a donc cinq points à gagner : un pour chaque  titre et auteur des  quatre livres et un point pour la découverte du point commun entre ces livres.

Vous pouvez faire juste une proposition, ou deux ….ou cinq…

A la fin de l’été, nous connaîtrons les vainqueurs de ce quinté géant 🙂

PS :

A la demande de Soène et de Mind, un grand prix  de consolation a été créé: pour concourir il faut proposer au moins un titre de livre qui pourrait coller à une des couvertures (livre pouvant exister ou non) et un auteur (auteur  réel ou imaginaire) 

Lâchez vous 🙂

18 réflexions au sujet de « Jeu de l’été : 12 / 14 »

  1. Désolée de laisser mes réponses au compte-goutte !
    1 Alabama song de Gilles Leroy
    2 Les harmoniques de Marcus Malte
    3 En attendant Bojangles de Gilles Bourdeau
    4 La mécanique du coeur de Mathias Malzieu
    Ce sont donc des romans sur le thème de la musique par des auteurs français.
    Bon week-end, Valentyne !

  2. CC Valentyne !
    1 – Alabama Song (Gilles Leroy)
    2 – Les Harmoniques ou Beau Danube Blues (Marcus Malte)
    3 – En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut)
    4 – La Mécanique du Coeur (Mathias Malzieu)

    Il semblerait que le point commun soit la musique donc.

    La troisième couverture pourrait illustrer « Les Dieux du Tango » (Carolina de Robertis)

    Bon week-end Valentyne

  3. Hello Valentyne
    Pour une fois, une fois seulement, j’ai le titre du 3e livre : En attendant Bojangles de Olivier Bourdeaut, son premier roman il me semble.
    On en a beaucoup parlé, on le voit partout, bref, j’ai envie de le lire 😆
    Pour le reste, je ne sais pas ni pour le lien entre ces romans. J’attends Lydia 😉
    Pour le Prix de consolation, « La petite fille aux allumettes » pour le 4e. Un conte d’Andersen c’est intemporel, hein !
    A suivre
    Vivement la 14e série !
    Gros bisous

    • Coucou Martine
      un petit extrait ?
      « Je t’aime de travers parce que je suis un détraqué du coeur de naissance. Les médecins m’ont formellement interdit de tomber amoureux, mon horloge coeur était trop fragile pour y résister. J’ai pourtant mis ma vie entre tes mains, parce que, au-delà du rêve, tu m’as donné une dose d’amour tellement forte que je me suis senti capable de tout affronter pour toi »

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s