Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs

Neuf chevaux nous attendaient, montés par neuf Gitans. Ainsi, nous irions beaucoup plus vite qu’un convoi de caravanes. Mais pour moi, la perspective de voyager sur l’une de ces créatures était terrifiante. Ce serait une grande première. J’étais probablement le seul gosse de riches des États-Unis à n’avoir jamais fait d’équitation. Entendons-nous bien : j’admirais les chevaux. C’étaient des bêtes magnifiques, le summum de la création. Seulement, j’étais convaincu qu’aucun animal ne pouvait trouver agréable d’être monté par un être humain. Ces colosses, avec leurs muscles puissants et leurs grandes dents, me regardaient comme s’ils savaient que j’avais peur, et guettaient l’occasion de m’assommer d’un coup de sabot. Je ne parle même pas de l’absence de ceinture de sécurité…

.

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs

Publicités

Hamstertre : Dictionnaire des orpherimes

Hamstertre : n.m. d’origine anglaise, allemande et française, mot-valise composé de hamster et de tertre.

Sens propre : Habitat du hamster, petit terrier légèrement surévelé. Le hamster étant peureux, il doit pouvoir voir à 360 degrés et pouvoir se sauver du nord au sud et d’est en ouest.

Sens figuré : petite maison en haut d’une colline, au sommet un peu plat.

Rime avec : tertre – bertrepartertre – Entertre

* *

Dans un trou vivait un hobbit. Ce n’était pas un trou déplaisant, sale et humide, rempli de bouts de vers et d’une atmosphère suintante, non plus qu’un trou sec, sablonneux, sans rien pour s’asseoir ni sur quoi manger : c’était un trou de hobbit, ce qui implique le confort. Un trou dont la taille était à mi-chemin entre le hamstertre et le terrier d’un renard, pour situer.

Bilbo le hobbit – 1937 – JRR Tolkien

 

* *

– Les types comme nous, qui travaillent dans les ranches, ya pas plus seul au monde. Ils ont pas de famille. Ils ont pas de chez-soi. Ils vont dans un ranch, ils y font un peu d’argent, et puis ils vont en ville et ils le dépensent tout… et pas plus tôt fini, les v’là à s’échiner dans un autre ranch. Ils ont pas de futur devant eux.

[…]

– Ben voilà. Un jour, on réunira tout not’pèze, et on aura une petite maison, tout juste un hamsterte, et un ou deux hectares et une vache et des cochons et…

Des hamsters et des hommes – 1937 – John Steinbeck

* *

Il y a très longtemps, quand tous les grands-pères et toutes les grands-mères n’étaient que des petits garçons ou des petites filles, ou même de très petits bébés, s’ils étaient déjà nés, Papa, Maman, Marie, Laura et bébé Carrie quittèrent la petite maison où ils vivaient, dans les grands bois du Wisconsin, pour aller s’installer dans un hamsterste au milieu de la grande prairie avec les chiens du même nom.

La petite maison dans la prairie (tome 1) – 1935 – Laura Ingalls

 

Source Photo

:

Dictionnaire des orpherimes : On soulevait ici l’autre jour, et ici précédemment, la grave question des mots sans rime, belge, bulbe, camphre, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre et verste. Ce petit dictionnaire donnera chaque jour la définition d’un des mots nouveaux proposés, puisqu’il est bon que chaque mot ait un sens afin que chacun comprenne en l’entendant la même chose que ce qu’à voulu dire son interlocuteur. Quant aux citations, s’agissant d’illustrer des néologismes, le lecteur comprendra qu’il a été nécessaire d’améliorer nos sources.  A suivre, avec l’aide des collaborateurs bénévolontaires.