Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs

Nous avons passé la moitié de la nuit à échanger des histoires. Le jeune garçon qui avait imité le rugissement de l’ours nous a fait un numéro de ventriloque époustouflant. On aurait dit que son ventre avait pris vie. Il avait un faible pour Emma, il lui a dédié sa performance en lui décochant des sourires rayonnants. Elle faisait mine de ne rien remarquer et me tenait ostensiblement la main.

Plus tard, nos hôtes nous ont raconté comment, pendant la Première Guerre mondiale, l’armée britannique avait confisqué leurs chevaux. Privés d’animaux pour tirer leurs roulottes,  ils s’étaient retrouvés coincés dans cette même forêt. Un jour, un troupeau de chèvres à longues cornes s’était aventuré dans leur campement. Elles n’étaient pas domestiquées, mais assez dociles pour leur manger dans le creux de la main. Aussi quelqu’un avait-il eu l’idée d’en atteler une à sa roulotte. Ces animaux s’étaient révélés aussi puissants que les chevaux, et les Gitans avaient pu reprendre la route. Les chèvres avaient tiré la roulotte jusqu’à la fin de la guerre. C’est pourquoi dans tout le pays, on  avait surnommé ces Gitans le « Peuple des Chèvres ».

En guise de preuve, nos hôtes ont fait circuler une photo de l’oncle de Bekhir, conduisant une roulotte tirée par une chèvre.

.

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs

 
Publicités

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s