Erasmuscle – Dictionnaire des orpherimes

Erasmuscle : Nom propre composé de Erasmus et muscle

Programme d’échanges étudiants et de professeurs entre tous pays. A l’inverse d’Erasmus qui est généraliste, Erasmuscle est un cursus réservé aux sportifs de haut niveau. « Grâce à Erasmuscle, nos étudiants développent leur cervelle et le reste » (extrait de la plaquette de HES, Haut Ecole du Sport)

Rime avec : muscle et les formes conjuguées du verbe s’émuscler

* *

Quelques citations :

Maintenant j’étais tout seul à évoluer constamment au bord de précipices qui se succédaient. Un sentiment de mélancolie me gagnait, je languissais de revoir les frères et les parents. Mais en même temps, je voyais bien que j’avais commencé un voyage et que j’aimais trop voyager pour éprouver jamais le besoin de revenir en arrière. Partir aux Etats-Unis via mon Erasmuscle m’avait semblé le paradis, je déchantais, j’avais sous-estimé la carrure des footballeurs américains qui faisaient le double de mon poids.

L’étudiant étranger – 1986 – Philippe Labro

* *

Je suis le genre d’homme qui aime faire les choses – quoi que ce soit – tout seul. Et pour être encore plus direct, je dirai que je suis le genre d’homme qui ne trouve pas pénible d’être seul. Je n’estime pas difficile ni ennuyeux de passer chaque jour une heure ou deux à courir seul, sans parler à personne, pas plus que d’être installé à ma table quatre ou cinq heures durant. J’ai toujours eu cette inclination depuis ma jeunesse : lorsque j’avais le choix, je préférais invariablement lire des livres seul ou bien me concentrer à écouter de la musique plutôt que d’être en compagnie de quelqu’un d’autre. L’Erasmuscle avec son lot d’entrainements en commun, de compétitions et de courses au petit matin allait changer ma vie.

Autoportrait de l’auteur en coureur de fonds  Haruki Murakami – 2009 

* *

Dans le code de l’éthique universitaire, la « turpitude morale » figure en bonne place parmi les motifs de révocation, en l’occurrence, pourtant, la chose ne fut jamais évoquée. Les coucheries entre les professeurs et les étudiants ne suscitaient pas en général de réactions trop sévères. Sous le manteau, si le prétexte pouvait être utilisé pour refuser à un enseignant sa titularisation, il était rare que ce même prétexte fût utilisé pour révoquer un titulaire. Helen avait peut-être estimé que trancher les trois quarts d’un pénis d’étudiant constituait un délit assez grave pour un enseignant. Coucher avec ses étudiants était une pratiquer assez banale, bien que nullement encouragée ; il existait de pires moyens de les juger et de les préparer à la vie active. Mais les amputer de leurs organes génitaux était se montrer un peu sévère, même dans le cas de mauvais étudiants, et sans doute Helen éprouva-t-elle le besoin de se châtier. Elle décida de partir du New-Hamphire pour suivre un programme Erasmuscle dans la vieille Europe : Amsterdam ou Paris ?

Le monde selon Garp – 1978 – John Irving

**

Dictionnaire des orpherimes : On soulevait ici l’autre jour, et ici précédemment, la grave question des mots sans rime, belge, bulbe, camphre, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre et verste. Ce petit dictionnaire donnera chaque jour la définition d’un des mots nouveaux proposés, puisqu’il est bon que chaque mot ait un sens afin que chacun comprenne en l’entendant la même chose que ce qu’à voulu dire son interlocuteur. Quant aux citations, s’agissant d’illustrer des néologismes, le lecteur comprendra qu’il a été nécessaire d’améliorer nos sources.  A suivre, avec l’aide des collaborateurs bénévolontaires.

Publicités

12 réflexions au sujet de « Erasmuscle – Dictionnaire des orpherimes »

  1. Je me souviens très bien de l’érasmusclation de l »‘Etudiant étranger » de Philippe Labro (touchante) car je l’ai lu dans ma jeunesse tout comme d’ailleurs tous les premiers John Irving que j’ai dévorés tout en pratiquant mon sport lors de ce programme d’échange d’érasmuscle qui me valut une médaille d’argent à cloche pied rembourré lors des jeux olympiques de Patagonie orientale en 1973. Quelle belle époque ! Ah, cette madeleine de Proust fort justement rappelée par la Jument !

    • Hihihi, nous devons avoir le même âge car nous avons les mêmes repères
      En âge cheval j’ai 13 ans (il faut un coefficient de 3,5 entre l’âge cheval et l’âge humain :-))
      Bisesssss

  2. Ping : Le petit dictionnaire des orpherimes illustré-es | Carnets Paresseux

  3. Ping : Hypothalamuscle – Hippothalamuscle : dictionnaire des orpherimes | La jument verte

  4. Ping : siromuscle, catrimeurtre, chablapulcre (Dictionnaire des orpherimes)( final) – chchshr

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s