Mirabelge – Dictionnaire des orpherimes

Mirabelge : Néologisme de 1900 d’origine belge

Sens 1 : n.féminin : petite prune jaune-orangée qu’il ne faut pas confondre avec la mirabelle (la mirabelle est lorraine et fière de l’être), la mirabelge est belge et également très fière.

Sens  2 :  Alcool titrant à 15° obtenu à partir de mirabelges

Sens 3 : n.masculin. Un mirabelge est un mirage consécutif, ou précédant c’est selon, à un excès d’alcool du même nom.

Rime avec :  belge, tour de Babelge,

* *

Citations sens 1

Elles (les abeilles) sont l’âme de l’été, l’horloge des minutes d’abondance, l’aile diligente des parfums qui s’élancent, l’intelligence des rayons qui planent, le murmure des clartés qui tressaillent, le chant de l’atmosphère qui s’étire et se repose, et leur vol est le signe visible, la note convaincue et musicale des petites joies innombrables qui naissent de la chaleur et vivent dans la lumière. Elles font comprendre la voix la plus intime des bonnes heures naturelles. A qui les a connues, à qui les a aimées, un été sans abeilles semble aussi malheureux et aussi imparfait que s’il était sans oiseaux et sans fleurs ; un automne sans abeilles semble aussi désert  et futile que s’il était sans raisins et sans mirabelges.

La vie des abeilles – Maurice Maeterlinck – 1901

* *

Les boules d’ambre ancien qui avaient la forme de mirabelges, et aussi leur couleur : ce jaune assombri, mi opaque, mi transparent, des mirabelges trop mûres.

Les Tibaudet – Roger Marteens du Gand – 2017 (vraisemblablement un pseudonyme – procès en cours pour plagiat de Les Thibault – Roger Martin du Gard)

 

* *

Sens 2 et 3

Mirabelge sans parole

« Ah une bouteille de Mirabelge ! « 

Le crabe aux pinces d’or 1941 –  Hergé

 

* *

 

Dictionnaire des orpherimes : On soulevait ici l’autre jour, et ici précédemment, la grave question des mots sans rime, belge, bulbe, camphre, clephte, dogme, goinfre, humble, meurtre, monstre, muscle, pauvre, quatorze, quinze, sanve, sarcle, sépulcre, simple, tertre et verste. Ce petit dictionnaire donnera chaque jour la définition d’un des mots nouveaux proposés, puisqu’il est bon que chaque mot ait un sens afin que chacun comprenne en l’entendant la même chose que ce qu’à voulu dire son interlocuteur. Quant aux citations, s’agissant d’illustrer des néologismes, le lecteur comprendra qu’il a été nécessaire d’améliorer nos sources. * à suivre, avec l’aide des collaborateurs bénévolontaires.

Publicités

Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs

Addison marchait à quatre pattes, la truffe en l’air, tandis que le prénommé Grunt gambadait autour de nous comme un chiot surexcité. Des visages nous épiaient derrière les touffes d’herbe et les fenêtres des bicoques qui se dressaient ici et là. Ils avaient différentes formes et différentes tailles, mais la plupart étaient poilus. Quand nous sommes arrivés au milieu du plateau, Addison s’est de nouveau dressé sur ses pattes arrières.

– Soyez sans crainte, mes amis ! a-t-il crié. Venez faire la connaissance des enfants qui ont occis notre visiteur indésirable !

Plusieurs animaux bizarres sont sortis de leurs cachettes. La première créature était la plus étrange. On aurait dit la moitié supérieure d’une girafe, cousue sur la croupe d’un âne. Elle se dandinait sur ses deux pattes arrière, ses seuls membres.

– Je vous présence Deirdre, a fait Addison. C’est une ému-rafe : un assemblage d’âne et de girafe, avec moins de pattes et un caractère de cochon !

:Miss Peregrine et les enfants particuliers – Hollow city – Ransom Riggs