Agenda ironique Août 2016 (avec un an de retard, si si)

Au pays des Points Cardinaux, le paisible petit peuple des Minuscules est retenu en otage par l’arrogant peuple des Majuscules. Son minuterritoire est cerné, de toutes parts par ESON, le chef du majuterritoire : il a placé en faction, à tous les points de fuite – à l’est, au sud, à l’ouest, au nord -, ses redoutables et impitoyables lieutenants, malabars homologues des Tom-pouces. Pourtant les Minuscules vont réussir à s’échapper de cette géhenne en empruntant des directions détournées : ensemble, ils ont composé un récit qui a convaincu ESON de leur rendre la liberté.

Comment y sont-ils parvenus ?

 

Nous devrons reconstituer ce récit (cohérent et persuasif), en vingt-six phrases, pas une de plus, pas une de moins. Chaque phrase commencera par chacune des lettres de l’alphabet, dans l’ordre abécédaire. Elle indiquera aussi la direction empruntée par l’audacieux minuscule. Et, voici que ça se corse, selon le principe OuLiPien lipogrammien (1), cette même lettre sera absente du reste de la phrase.

 

 

Artur, minuscule chez les minuscules, fut nommé illico presto fondé de pouvoir pour convertir le despote et prit un porte-voix pour qu’ESON l’entende.

 

Bazar l’infineztésimal, minuscule ainsi nommé pour son nez qui était à mi-chemin entre un nez de musaraigne et le nez d’un certain éléphant à costume vert, parent éloigné, lui soufflait les idées des autres : alterner flatterie et ironie devrait porter des fruits rapidement, pensaient les Minuscules.

– Cher sire ESON, débuta Artur de sa voix insignifiante, à peine amplifiée par le mégaphone, laissez-nous sortir de notre minuterritoire, nous pourrions aller jusqu’à la mer et vous rapporter du Krill, repas frugal qui nourrit tant de baleines ; nul doute qu’un tel régime vous irai bien au teint !

– Diantre ! fustigea ESON, on essaie de m’acheter, moi Timonier géant ès Majuscules ?

– Eh non, nous connaissons tous l’irritation à tous traits d’achats, compromissions, subtilisation du pouvoir à ton profit !

– Fichtre ! moi compromis, subtilisateur ? on aura tout entendu ! rugit ESON, qui de rage s’étrangle, et tousse si fort que sa splendide couronne – avec ESON en lettres capitales – en perd son E et devient SON.

– Garjeantua n’aurait pas mieux administré notre pays, une main de fer dans une moufle de velours, poursuivit Artur, faisant semblant de ne pas avoir remarqué la perte de la lettre couronnée. …

– Hurluberlus, morigéna ESON, rouge d’apoplexie, en s’avançant d’un pas vers Artur et Bazar, les porte-paroles des Minuscules, son immense armée sur les talons.

– Ignorez-vous que Madame Syntaxe, majesté du pays attenant au nôtre, songe à vous donner le rang de « grand Pourfendeur de la Majuscule et de Navarre » ?

– Jocrisses, vous dites que cette Reine d’Italique – car quel pays attenant au nôtre est gouverné par une femme ? -, veut m’anoblir ? ceci a vraisemblablement pour but de m’attirer loin de la frontière, me croyez-vous né de la dernière pluie ?

– Kaway notre voisin de l’ouest sera présent à cette cérémonie en parlant de pluie, renchérit Artur qui, épuisé de tant d’arguments, passa le porte-voix à Bazar qui ajouta : « La cérémonie se tiendra à Grasse, la capitale de l’Italique »

– Microcéphales, Nyctalopes et tutti quanti. Si vous croyez que je vais fléchir devant une ruse aussi vile…

– Niet, vous êtes trop rusé pour vous faire avoir comme cela, s’écria Bazar. Il serait dommage que vous ratiez ce gala de rois, d’ailleurs votre diadème fera pâlir de jalousie les hôtes de ces rois.

– Ophicléides dénaturés, ceci est un air de pipeau, que dis-je, de flute traversière, de vuvuzela, de tuba wagnérien.

– Partant dans une quinte de toux –SON à qui il manquait déjà son E – s’étouffa une deuxième fois et sa couronne vit s’envoler alors sa deuxième lettre le O ; rouge et essoufflé, S N une fois encore ne remarqua rien.

– Que le démon de Midi nous broie menu avec de l’ail et des fines herbes si nous te mentons cher Maître : nos voisins veulent réellement te distinguer comme un être suprême, souffla Bazar.

– Rhizopodes minuscules, savez-vous que moi seul connait le lieu de domicile du démon de Midi ?

– Sûrement Votre Royauté, cependant le démon vient de déménager, mentit de façon éhontée, Artur, revigoré d’avoir trouvé un point faible chez le dictateur.

– Tu crois que je vais gober que le Midi a déménagé ? s’esclaffa N qui, mal remis de ces deux accès de faiblesse, ne remarqua pas que le S de sa couronne roulait sur le sol près des E – O.

– Un effort encore, on y est bientôt, chantonnèrent les petits êtres amis de Bazar.

– Wisigoths ! essaya encore de rugir N qui était, il faut bien le dire, au nord de l’épuisement.

– Xylophones aphones ? suggéra Artur pour le titiller.

– Yukulélés lénifiants ? renchérit Bazar tout émoustillé.

– Zinzins,  je capitule, s’écria N dans une ultime convulsion, Artur et ses amis dansant autour de lui, et célébrant le rétablissement de la liberté dans le minuterritoire.

 

 

Agenda ironique d’août 2016 organisé par Martine

 

 

 

Publicités

13 réflexions au sujet de « Agenda ironique Août 2016 (avec un an de retard, si si) »

    • Non non , première diffusion
      L’an dernier j’avais commencé ce texte (de A à K pour être précise ) et je n’avais pas réussi à le terminer dans les temps pour cause de déménagement ….
      J’ai eu un peu de temps ce week end 🙂
      Bisesss Mo 🙂

  1. Ben dis donc ! Le temps a servi généreusement ton imagination fertile ! Je vote pour ce texte et invite tous les lecteurs (et même les non-lecteurs qui ne le liront pas) à voter pour lui.
    Merci de m’avoir rappelé l’un de ces bons souvenirs de notre cher agenda !

  2. Je vote pour toi un an trop tard. Mais c’est l’intention qui compte, non ?
    Ah
    Ben
    C’est du texte
    De l’
    Excellent
    Fabuleux
    Gargantuesque
    Historique
    Incroyable
    Jamais tenté
    Tiens moi aussi je m’ arrête à la lettre K
    Pas pour cause de déménagement,
    Mais par manque d’ inspiration et de courage…

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s