Concerto du dimanche (enfin du jeudi)

 

Quand la cuisinière referme mon couvercle

Je frétille me sentant la reine de la cuisine,

Le fonds de ma marmite chauffant sur le cercle

Un pot au feu fait fondre légumes et limousine

 

Les poireaux se lancent dans un tango torride,

La cuisinière esquisse quelques pas, enjoués

La vapeur essoufflée, relâche la bride

Assouplissant pommes de terre et navets ;

 

Quand le sifflet retentit et appelle trois fois

La dame accourt et libère ma soupape,

Un filet s’élève et fait entendre ma voix

De casserole, je chante les futures agapes

 

La famille tout à coup débarque avec envie

Ils se damneraient pour un copieux pot au feu

Les petits clament rieurs que madame est servie

Et moi cocotte sans couvercle je trône au milieu.

 

Même la tante revêche me trouve diététique,

Mélangeant rapidement arômes et saveurs,

Ils racleront tout ces gourmets drolatiques,

Dimanche poule au pot, Henri IV mon sauveur.

 

Source photo

Publicités

8 réflexions au sujet de « Concerto du dimanche (enfin du jeudi) »

  1. La bonne vieille cocotte minute !!! la mienne date de 1976 ! elles n’étaient même pas colorées à l’époque………… alu simple ! mais toujours vaillante la poulette !!!

  2. Coucou Valentyne
    Je n’aurais jamais imaginé qu’avec quelques vers bien pensés, on pouvait rendre cet ustensile aussi poétique qu’utile 😆
    Je savais qu’elles savaient siffler, mais la tienne est une cocotte savante, elle parle !
    Je me suis régalée du contenu et du contenant 😉
    Bon weekend et gros bisous

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s