Le nouveau nom – Elena Ferrante

le-nouveau-nom

Après l’excellent « L’amie prodigieuse », j’ai emprunté le tome 2 à la bibli. Dans le premier tome, le lecteur pouvait suivre Elena et Lila de 5 ans jusqu’à 16 ans : fraîcheur, étonnement des petites filles…la vie pouvait être belle dans le Naples des années 50 même si la misère était présente.

Les deux filles ont grandi : Lila se marie à 16 ans pour partir de chez elle et aussi parce que son mari est riche et saura la combler (croit-elle). La désillusion sera terrible. Elena, elle, poursuit ses études (lycée puis université) et continue à voir son amie. Lila, malheureuse dans son mariage (comment imaginer Lila si forte dans le premier tome se laisser battre par son mari ?). Autres temps autres mœurs : Dans les années 50 à Naples, les femmes battues sont presque la norme (dans ce livre du moins).

Après une épopée des deux filles (un peu longue) lors de vacances dans une maison à la mer, Elena arrivera à se départir de la main mise malsaine de Lila sur sa vie. A partir de ce moment, j’ai plus apprécié ma lecture (j’ai trouvé Lila malsaine, car très malheureuse sûrement, d’où une surenchère de caprices). J’ai préféré le personnage d’Elena qui essaie de se sortir de la misère en travaillant d’arrache-pied.

Malgré un avis plus mitigé que pour le premier tome, je lirai sûrement le troisième quand il sera disponible en français (et aussi  parce que la fin du deuxième tome est très adroite et sait donner envie : Figurez vous que le beau Nino réapparait ! Comment cela je n’ai pas dit qui était Nino : et bien c’est parce que c’est le pendant de Lila, la malsaine….)

J’ai envie de savoir ce qui arrive à Elena. Quant à Lila et Nino,  je les considère comme peu intéressants (peut être le prochain tome me donnera tort)

En conclusion : des personnages bien campés même si je ne les ai pas tous appréciés…

 

 

Un extrait (c’est Elena qui parle)

Tout à coup, je me rendis compte de ce presque. J’y étais parvenue ? Presque. Je m’étais arrachée à Naples et au quartier ? Presque. J’avais des nouveaux amis garçons et filles qui venaient de familles cultivées, souvent bien plus que Mme Galiani et ses enfants ? Presque. D’examen en examen, j’étais devenue une étudiante accueillie avec bienveillance par les professeurs absorbés qui m’interrogeaient ? Presque. Derrière ce presque, j’eus l’impression de comprendre comment se passaient vraiment les choses. J’avais peur. J’avais peur comme au premier jour de mon arrivée à Pise. Je craignais ceux qui savaient être cultivés sans ce presque, avec désinvolture.

 

Le mois italien chez Eimelle

challenge italie

 

Publicités

12 réflexions au sujet de « Le nouveau nom – Elena Ferrante »

  1. Toujours beaucoup de lectures pendant tes trajets, Valentyne ?
    Tu ne me tentes guère avec cette série… Mais on ne sait jamais, le 3e sera peut être plus digne d’intérêt 🙄
    Gros bisous sous la pluie

    • Je ne connais pas énormément non plus
      Parmi mes préférés :
      Francesco Melandri « Eva dort »
      Alessandro Baricco « cette histoire là »
      Italo Calvino « le baron perché »
      Silvi AVallone « D’acier »
      Alberto Moravia « le mépris  »
      Et l’amie prodigieuse d’Eléna Ferrante

      Et il y en a sûrement d’autres mais ceux là m’ont laissé un très bon souvenir 🙂
      Bonne journée Philippe 🙂

  2. Entendu parlé pour la première fois d’Elena Ferrante il y a quelques semaines seulement à cause de « l’affaire ». J’ai noté ces titres à cette occasion. Mais ça m’embête un peu de commencer maintenant une saga sans pouvoir la finir. Et ton article me refroidit un peu …

    • Coucou Vilaseurat

      L’amie prodigieuse est un livre « prodigieux » comme le titre 🙂
      Je te le recommande
      Ensuite tu peux continuer ou pas et t’arrêter au premier tome …
      Bisessss

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s