La nonne et le brigand – Frédérique Deghelt

la-nonne-et-le-brigand

Deux histoires en parallèle : La première est celle de Lysange, jeune quarantenaire récemment divorcée, de nos jours : elle partage ses réflexions sur sa vie, sa famille, ses recherches sur l’immigration des allemands au Brésil, sa relation amoureuse avec un grand reporter, sa relation amicale avec un retraité qui lui prête sa maison en Vendée. C’est dans cette maison  que Lysange trouve le journal de sœur Madeleine, écrit il y a une cinquantaine d’années. 

La deuxième histoire est celle de Sœur Madeleine, qui quitte la France dans les années 60 pour apporter des médicaments dans un Brésil démuni de tout.

Pour tout dire la partie de Lysange ne m’a pas convaincue (j’ai du mal à comprendre qu’une femme équilibrée comme elle puisse se laisser manipuler par un homme de type  pervers narcissique). J’étais prête à abandonner ce livre quand l’histoire décolle vers la centième page avec l’épopée de Sœur Madeleine (la nonne du titre) avec Angel (le brigand du même titre). Leur traversée du Brésil m’a totalement convaincue : dépaysement, réflexion sur l’homme dans la nature, sur la foi qui vacille, le désir…. 

Un sentiment en demi teinte donc mais qui vaut le détour pour justement la nonne et son brigand.

Un extrait :

Il fallait que ce soit à Angel que ça arrive.Tomber amoureux d’une nonne. Vous ne comprenez donc rien ? Ne me regardez pas avec ces yeux étonnés. Ce n’est pas la peine d’être en cheville avec le ciel pour être aussi aveugle. Je sais, vous l’avez épousé ce Jésus, mais vous n’allez pas me mettre en concurrence avec un type qui est mort il y a presque deux mille ans et qui n’a même pas consommé sa nuit de noces ?

:

Challenge Philippe « lire sous la contrainte » où la contrainte est « un méchant dans le titre »

challenge-contrainte