La terre des mensonges – Anne B. Radge

la terre des mensonges

La terre des mensonges

Norvège de nos jours

Voilà un livre où l’auteur prend le temps de présenter ses personnages et je dois dire avoir été conquise.

Tout d’abord, Margido entre en scène. Ce célibataire d’âge mûr dirige une entreprise de pompes funèbres dans son petit village natal et je ne m’attendais pas à trouver son récit si intéressant. 60 pages très fouillées sur son métier et les sentiments qu’il lui inspire.
Il est empathique avec la famille des disparus, attentionné, très sensible et observateur. Puis l’auteur laisse Margido de côté et nous présente son frère, Erlend, qui lui est parti à l’étranger et exerce le métier d’étalagiste. Il réalise des vitrines pour Noël qui approche. A nouveau, un portrait fouillé de ce frère qui ne parle plus à sa famille : on apprendra plus loin dans le livre pourquoi.

Enfin présentation du dernier frère, Tor, fermier et éleveur de porcs, et là à nouveau le charme opère. Être proche de ses animaux, s’occuper de sa mère et de son père très âgés suffisent à son « bonheur ».

Trois frères très différents et chaque personnage est très convaincant.

A l’occasion d’un malaise de leur mère, ils se retrouvent dans la ferme familiale où arrive une jeune femme Torunn, fille du frère aîné.

Anne B Radge dessine un magnifique portrait de cette jeune femme à la fois déterminée et fragile.
Les quatre personnages sont obligés de parler malgré tout ce qui sépare les trois frères …. l’héritage (la ferme) est en jeu.

J’ai aimé aussi la complicité entre Torunn et le deuxième frère ainsi que l’ami de celui ci : on rit, on pleure…

Un coup de coeur et une secret de famille dévoilé qui m’a beaucoup surpris. Je commence le tome 2

Un extrait (Erlend le plus jeune frère collectionne des figurines de cristal)

Il interrompit Chopin au milieu de la valse numéro 7 et mit un concert pour piano de Mozart, afin de susciter un peu plus le drame et la concentration. Maintenant il fallait remplir la vitrine. Tout épousseter et faire briller pour Noël. La vitrine serait une fontaine lumineuse éclatante, créée par un homme aux gants blancs, qui avait la chance dans le sang. Il s’occupait de l’étagère aux animaux et aux oiseaux et allait reposer la licorne à sa place, quand elle lui échappa des mains et tomba par terre. Il s’accroupit en poussant un hurlement et la ramassa. La corne sur le front avait disparu, sinon la miniature était entière : entière, mais ni plus ni moins qu’un cheval. Ce qu’elle avait de magique gisait encore sur le parquet. Il prit la minuscule corne en spirale et rejeta aussitôt l’idée de recourir à un point de Super-glue. Ce serait de la triche. Il sentit les larmes lui venir. Et cette figurine-là entre toutes ! C’était une des premières que Krumme lui avait offertes, et il se souvenait encore de tout ce que Krumme lui avait raconté sur la licorne, cet animal fabuleux qui était le symbole de la virginité et ne se laissait attraper que lorsqu’elle cherchait à se reposer dans le giron d’une jeune fille vierge. Or, la voilà qui était devenue un cheval, tout bêtement, qui ne symbolisait rien d’autre que la simple et banale virilité. Dans leur chambre à coucher, ils avaient un immense tableau à moitié surréaliste représentant une licorne. Krumme l’appelait la bête miraculeuse.
Il mit la licorne cassée tout au fond, derrière les autres animaux. Il posa délicatement la corne à côté. Il ne se résolut pas à s’en débarrasser, car comment jeter une chose pareille ? Du haut d’une terrasse ou dans une poubelle, c’était impensable.

:

TRILOGIE

Le challenge  » trilogie de l’été » est chez Philippe 

Publicités

9 réflexions au sujet de « La terre des mensonges – Anne B. Radge »

  1. Je ne connais pas du tout, mais voilà un coup de coeur pour toi. Ça fait du bien !
    Merci pour ta participation à mon challenge et pour ta fidélité. Tu es la première à participer.
    Bon weekend à toi.

    • C’est vrai , je n’avais pas remarqué que je lisais peu de nouveautés en été …
      J’ai prévu « paris au mois d’août  » de René Fallet bientôt …pas une nouveauté …
      Bonne journée Kathel 🙂

  2. Ping : Bilan Lectures 2016 | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s