Va et poste une sentinelle -Harper Lee

L’arrière-arrière-grand-père d’Atticus Finch, un méthodiste anglais, s’était installé au bord de la rivière, près de Claiborne, où il avait engendré sept filles et un fils. Ces derniers avaient épousé les enfants des troupes du colonel Maycomb, puis ils avaient prospéré et fondé les Huit Familles, comme on les appelait dans le comté. Au fil des années, chaque fois que les descendants se réunissaient, les Finch en résidence devaient déboiser toujours un peu plus autour de la demeure ancestrale afin d’aménager un terrain propice à la tenue du grand pique-nique familial, ce qui expliquait les dimensions actuelles de la clairière. Cependant, la propriété avait toujours eu d’autres usages : les Noirs venaient y jouer au basket, le Ku Klux Klan à l’époque de sa gloire y organisait des réunions, et une grande joute chevaleresque s’y déroulait, du temps d’Atticus, au cours de laquelle les gentlemen du comté rivalisaient pour remporter l’honneur d’emmener leur dame de coeur festoyer à Maycomb autour d’un grand banquet. (Alexandra racontait que c’était le jour où elle avait vu Oncle Jimmy à cheval planter au grand galop un piquet au milieu d’un cerceau qu’elle avait décidé de l’épouser.)

:

Va et poste une sentinelle -Harper Lee

Publicités

Ponts en stock (slam)

Aujourd’hui Camille et Emilie reçoivent Jeff la Breloque 🙂 place à la musique !!

T’as voulu voir Pontdichery….
Et on a vu Pont à Mousson.

T’as voulu voir le pont de la rivière Kwai
Et on est allés au Pont de la Caille

T’as voulu voir le Pont des chutes Victoria au Zimbabwe
et on a vu Pontault-Combault le surdoué

T’as pontifié pour voir le Pont du diable
et on a vu la trinité : Le Pont l’Abbé, le Pont l’évêque et le Pont-saint-Esprit

T’as voulu voir Brooklyn à York la neuve

et on a campé à Pont-de-la-Deule -chez ma Sœur, Anne de Louvain-la-Neuve

T’as voulu voir Pont Neuf et on a vu neufs ponts, petits pataponts…

T’as voulu voir Millau, son viaduc et le pâté en croûte
et on a vu Saarbrück et sa choucroute

T’as voulu partir pendant les ponts de mai
Je t’ai emmené à Juin-ville le pont

T’as voulu danser en Avignon
et j’ai chanté sur le pont d’Amsterdam avec les marins qui déchantent

Tu m’as cassé les pieds ….
Sur mes illusions, j’me suis cassé une dent
J’me suis cassé à Pontarlier pour me payer un bridge

Tu me les as brisé menu, je t’ai brisé le coeur

T’en es restée Pontoise et je t’ai regardé partir de …..Pont d’orly

Tu m’as manqué, je t’ai manqué, nous avons manqué de po(n)t…..

 

;

Ma participation à l’agenda ironique de mai avec le thème « En attendant le prochain pont. »