Pour célébrer avril

Jeudi poésie chez Asphodèle

c3a9crire-crayons-de-bois-image-du-hufftington-post1

Pour célébrer avril, semer des mots

Pour célébrer avril, j’ai descendu dans mon jardin avec l’intention de semer des mots (parce que le romarin c’est périssable)
J’ai aéré la terre, mis quelques vers puis je me suis demandée quelles graines de mots j’allais planter…

J’ai ratissé large et mis une centaine de mots dans ma besace : des noms, des adjectifs, des verbes et des adverbes, des petits mots doux et des gros mots….

J’ai planté le mot « oignon » dans l’idée qu’il pourrait donner jour à une tulipe mais l’idée a germé et j’ai récolté un « cor au pied » (foutu homonyme, je n’avais pas la bonne graine, celle de l’ivraie)

;
J’ai semé sept petit cailloux pour trouver mon chemin, me suis cassée la binette sur le dernier.

J’ai semé une verveine qui est devenue rouge sang, mon genou sur le caillou précédent.

Je n’ai pas semé de vent de peur de récolter une tempête mais j’ai semé une petite brise et versé une larme pour l’arroser…

J’ai semé du vert et j’ai récolté une trempette dans un vert d’eau.

J’ai élagué, fauché l’herbe sous le pied (juste sous mon cor)

J’ai semé, semé….. et rien récolté.

J’ai pioché à nouveau dans ma besace . Plus de mots à planter….

Les mots ressortaient de terre, ils n’ont pas voulu se laisser enterrer : « c’est le retour des mots vivants » m’a dit le cor de garde…

J’ai semé à tout va dans un champ lexical : à la volée, jardin anglais, dans Word …les mots se sont envolés…

Aurais je dû planter du romarin ?

ile au trsor

Magritte – L’île au trésor

/

Projet 52 Nuances de vert

/

Merci à Célestine pour l’idée de ce petit poème. La phrase « déclic » est « On sème les mots qui s’envolent comme des parachutes pour se poser sur nos coeurs,  telles des graines de pissenlits que l’on souffle. »

Publicités

43 réflexions au sujet de « Pour célébrer avril »

  1. Ping : La poésie du jeudi moitié -moitié ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Les paroles s’envolent, les mots restent, eux, Valentyne
    Adorable poème. Il me fait penser aux livres d’Erik Orsenna.
    Ah si les mots n’existaient il nous faudrait les inventer, et toi, tu sais le faire à la perfection 😉
    Un peu absente en ce moment, je n’oublie pas mes Aminautes…
    Gros bisous

  3. Tes mots envolés ne sont pas perdus. Je les ai trouvés, ce matin, au pied du romarin que j’avais planté l’an passé. Ils tenaient conciliabule et je n’ai pas osé les déranger.
    Je crois avoir entendu qu’ils voulaient inonder le monde du vert de l’espérance.
    Bisous, Valentyne

    • Suis passée en train à Bécons les Bruyères ce matin … Ou à Bécots les bruyères … Et je n’ai vu que de l’herbe qui poudroie et de bruyère aucune …
      Bisessss Anne 🙂

  4. Tu aurais dû pour le romarin car je peux t’assurer qu’il résiste à tout, qu’il devient un beau buisson au fil des ans et il fleurit beaucoup pour le plus grand bonheur des abeilles ! Ton poème en « vert » sans vers et avec cor(ps) m’a mis le sourire, quel talent quand tu joues ainsi avec les mots ! Continue de semer, il en restera toujours quelque chose ! La preuve… Bisous Val 🙂

  5. Je suis heureuse de t’avoir inspiré ce magnifique poème en prose…
    Tu vois, c’est ca, l’inspiration dont je parle dans mon dernier billet: un grand souffle d’oxygène. Et ton texte est délicieux, plein de jeux de mots superbes et drôles.
    Quelle belle balade !
    Merci beaucoup
    ¸¸.•*¨*• ☆

  6. Un joli champs des jeux et de rires de mots à la pelle qui nous fait nous creuser la tête, même pas besoin de taupinières pour circuler entre nos racines terriennes ! Belle récolte Val !

  7. ce sera sur ce joli poème, plein d’humour et de belles images que je finirai ma soirée devant l’ordinateur. J’ai décidé de n’avoir que des pensées positives au moment d’éteindre la lumière, tes mots m’aideront à m’endormir, j’en suis sûre ! Bisous

  8. Des graines de mots , belle image et la terre qui les a reçus était fertile (on dit vert-ile??)Jeter dix mots, vous en récolter des phrases et des poèmes, planter un dictionnaire, ça donne quoi? Des bises Val

    • Oui tu as raison je visualise très bien cette semeuse 🙂
      Sur mon Larousse à côté de mon lit la jeune femme regarde les étoiles 🙂 et des vignettes de couleurs
      Bisesss

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s