Les demoiselles de Rochechose

logo-plumes-aspho-4

Elles étaient trois soeurs presque trumeilles
nées sous le signe des merveilles
L’aînée voulait devenir vedette, frêle Primerose,
Elle rayonnait comme la chaleur du soleil.
La cadette aimait les fanfreluches, tendre Mireille,
Elle levait la main avant de chanter vers le ciel  rose
et de son arbribustier sortait des chants en prose.

Pas de nénufar dans le poumon droit de la dernière, Isabeille,
mais le dos fragilisé par une fougère-scoliose,
elle complétait le tableau de ces jeunes filles sous la treille.

Isabeille n’en était pas moins une diva de la tête aux orteils
Elle déclamait des verts, tressait des lauriers roses.
Père inconnu pour ces demoiselles, que la  mère Anna Morphose,
appelle en secret Fabre d’Eglantine, elle ose :
« L’anniversaire de mes filles tombe en nivôse, pluviôse,  ventôse  »

Ce fut à Mireille que la fortune sourit grâce à son teint (ou bien à cause)
Sous les feux des projecteurs ses branches poussèrent au soleil
Elle emmena ses soeurs dans le sillage de son talent, puce à l’oreille.
Ainsi naquit la  réputation des grâces vermeilles,
La chanteuse, la danseuse et la poétesse en prose.
Un paparazzi Joël les mit en valeur, en symbiose
Nul besoin de verres fumés pour créer le mystère  de l’osmose.

Mireille, la jeune fille s’effeuilla, il en fut tout chose
Joël appella ses trumeaux Noël  et Sixtroène, ce virtuose.
Ils tournèrent un film sans prétention « Les parapluies de Torreilles ».

Jusqu’au jour où,  Primerose  prit racine dans une jardinerie close
Amoureuse d’un fermier local aux yeux de maquereau à groseilles
Elle se barricada derrière son chapeau d’âme à fleur de pose,
Lumineuse, elle bourgeonna et rejetonna d’arbrisseaux vert bouteille
Elle oublia ses sœurs pour son Jacques demi-magicien d’Oz.

Et elles partirent  les deux sœurs restantes,  un peu moroses
Regrettant leur  étoile, le coeur gros, le coeur arraché de sa corbeille.
Leur complicité avait vécu ce que vivent les roses.

FEMME PLANTE 2Primrose

MireilleFEMME PLANTE 3

 

femme plante1

 

et Isabeille

 

 

 

source photos 

Les mots collectés par Asphodèle

Vedette, fragiliser, fortune, film, projecteur, fumé, paparazzi, fanfreluche, réputation, prétention, chanteur, oublier, local, gros, météorite, étoile, talent, chaleur, lumineux, diva,  barricader.

Je n’ai pas mis  météorite,

Et la Licorne nous invite à écrire un poème en « ose » « et en « eil »

 

Projet 52 Nuances de verts avec le sujet « Film»

;

Je tiens à remercier Boris et Jacques sans qui ce petit texte n’aurait pas vu le jour  😉

Publicités

59 réflexions au sujet de « Les demoiselles de Rochechose »

  1. Ping : Les plumes 50 – Les textes pour la célébrité ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Tes triplettes sont sympas, Valentyne et ton billet un vrai poème 😉
    C’est frais, original même si la fin est un peu triste… Il ne faut jamais séparer des presque trumeilles 😆 c’est comme pour les bouleaux (à planter toujours par 3) !
    Bon we et gros bisous

  3. Ping : Les plumes célèbres, chez Asphodèle – Écri'turbulente, c'est en écrivant qu'on devient écrevisse.

  4. Les plumes d’Asphodèle ont du succès ! Je les rencontre un peu partout.
    « nénufar » avec un « f », ça va faire grincer les dents de certains !
    « Leur complicité avait vécu ce que vivent les roses » : très joli.
    Quelle joie d’écrire, n’est-ce pas? Moi, je n’en trouve plus le temps.
    Bon weekend.

    • Pour nénufar , la prof de Français de ma fille en troisième a dit que c’était un retour à l’ancienne orthographe et que l’on n’écrivait Nénuphar que depuis le milieu des années 1930 🙂
      Quant à écrire , j’essaie de trouver deux heures par semaine …
      Bises Philippe 🙂

    • Merci Célestine 🙂
      Mélanger les consignes est la méthode que j’ai trouvée pour participer à deux fois plus  » d’atelier  » que j’apprécie
      Bisess Chanteuse d’Elne 🙂

  5. Moi, chère Jument, vous savez que je vous selle à l’envi : se promener sur votre dos est un plaisir jamais démenti ! Un p’tit galop du matin dans les verts pâturages au milieu des nénufars et ognons du dimanche, c’est un plaisir !

  6. Jolie ballade en rimes merveilles, les jeunes filles en fleurs se prendraient pour des roses , mais pas à Demi ni en en Vian leurs fortunes. Un film en quelques vers, des images guillerettes pour un samedi matin. Merci Val.

  7. Excellent, comme de coutume ! On devine « L’arrache-coeur » avec les « trumeilles », très bien trouvé ! Et Demy pour Rochechose… C’est un exercice de style de haut vol et tu retombes toujours sur tes pattes (bon OK, en tant que Jument tu en as quatre mais quand même ! 😀 ) ! Tu devrais écrire Val ! 😉 Je sur-plussoie !!! 😆 Gros bisous 🙂

  8. Réussite c’est Legrand succès pour toi ma Val. Astucieux mais aussi très imagé et à la question « Quoi Deneuve? » je répondrai maintenant et sans faire dans la Demy-mesure « Mais les trois oiselles, les trois ombrelles de Rochechose », nées Nuphar (je suis un partisan du ph, voire du nu sans fard). 😀 même si cela fait de moi un déVian.
    Bises couleur des ombres.

    • J’ai bien connu une Daphnée Nufar fille d’un certain Claude Ponti 😉
      Ne suis plus sûre de l’orthographe de son nom 🙂
      Joli le nu sans fard
      La couleur de l’ombre est sur ma table de chevet 🙂
      Bisessss

  9. bravo bravo bravo, j’applaudis des deux mains ne pouvant le faire des trois ! Mais c’est avec grand regret, tu le penses bien ! Emportée par la poésie et l’originalité de ce texte, je n’ai même pas vu le nouveau nénufar ! 😀 Je ne peux pas tout faire, m’ébaudir et scruter l’orthographe ! Je pense que tu as dû avoir des soucis avec le correcteur d’orthographe, c’est fou comme il ne veut pas nous obéir quelquefois et ne veut en faire qu’à sa tête 😀 Bises

  10. Quand on « ose »
    On fait des merveilles…:-)

    Bravo Valentyne !
    Il y a là de vraies trouvailles et du style, de la grâce, même…
    On va pratiquement être obligés de retourner le film…à ta façon…
    trois fois plus moderne ! 🙂

    • Tourner des petits films , j’aimerais bien … Un jour … J’ai vu sur le site du printemps de Poètes que certains participants faisaient des vidéos poétiques …
      Bisesss La Licorne 🙂

  11. Il est joli ton texte, mais la musique gnan-gnan des « Parapluies de Cherbourg », qu’est-ce qu’elle pouvait m’horripiler quand je l’entendais à la radio! J’ai toujours soigneusement évité d’aller voir le film! 😉

  12. Je me suis régalée, comme un enfant devant un beau livre d’histoires. J’aurai aimé que ça ne s’arrête jamais
    Tout y est, la poésie, les jeux de mots, l’histoire bref rien ne manque
    Merci

  13. Quel joli poème en ose-eil, vraiment superbe ! je viens de voir qu’il était publié aussi chez La Licorne, mais je ne l’avais pas remarqué. Je vois que tu as réussi un double défi :écrire un beau poème en respectant la rime imposée chez La Licorne en ose-eil et mettre les 22 mots dans l’escarcelle des plumes, c’est fantastique. Bravo Valentyne

  14. Mais quelle bonne idée que d’associer ces rimes en « ose » et « eil » ! Parce qu’on aurait pu avoir « couperose » avec « orteils ». J’avoue que ta prose est sans pareil. 🙂

    • C’est la Licorne qui a eu cette bonne idée des rimes en ose et en Eil 🙂
      Pour la rime en ose les mots sont pléthoriques (un grand nombre d’affections en plus de couperose, cirrhose, …)
      Bonne journée Lydia 🙂

  15. C’est (j’allais écrire « comme toujours ») tout à fait magique… je voyage grâce à toi dans d’anciennes lectures, d’anciens films aussi… et j’adore !
    Merci, Valentyne.

    Navrée pour mon absence de ces derniers jours, j’étais « hors réseau ».
    Navrée également pour ce « copier coller »… je n’aime pas y avoir recours, mais je ne peux faire autrement aujourd’hui.
    Bises et douce semaine.

  16. Ping : 52 nuances de vert | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s