Symphonie en vers


c3a9crire-crayons-de-bois-image-du-hufftington-post1

Son corps vert, comme une gaine,
Sort à moitié de la Loue
Elle, mi Lorelei, mi-sirène
Ondule entre les vagues frou-frou

Le soleil luit dans ses écailles
Elle s’allonge sur la mousse,
Se réchauffe et tressaille
D’un bond, elle plonge et éclabousse

La nymphe a disparu
Verte, glissante algue-liane
Immergée dans la forêt et son rû
Cabotine comme une courtisane

Ne reste alors que l’azur
Jusqu’au moment où la Pataude
Ressort et s’allonge dans la verdure,
Bijou dans un écrin d’émeraude.

Son buste arrogant incliné
Se couvre de lierre grimpant
Elle rampe, hypnotisée,
Et s’enroule, queue de serpent.

Dans la forêt profonde
La belle arpente le Jura ;
Le soleil dans sa ronde
Est prisonnier de son éclat.

Si on croise ses yeux troubles,
Pierres dures à l’arête de cuivre,
Leurs intensités redoublent
Quand on la nomme la Vouivre.

De quelle feuille tendre,
De quelle brindille, de quelle eau,
De quel végétal peut-elle descendre ?
D’où vient le vert de sa peau ?

D’un cactus sec et piquant ?
Ou de la jade du nénufar ?
Avec sa pâleur des olives d’antan
Nul besoin de rouge ou de fard.

Cheveux de luzerne ou fougère
Glissent sur ses épaules menthe ;
Le passant elle l’enferre
de sa voix vivifiante.

Elle s’approche entre les roseaux
Sous le prétexte d’un baiser
Séduit l’amoureux, son héros
et d’un coup de rein emporte l’infortuné.

vouivre film

La vouivre

:

Projet 52 Nuances de verts avec le sujet « Poésie»

Publicités

38 réflexions au sujet de « Symphonie en vers »

  1. Ping : La poésie du jeudi avec Jean Joubert. | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Val mais j’avais l’impression de (re)lire du Carole Martinez ! la Loue est un personnage dans ses deux livres : Du domaine des Murmures et La Terre qui penche, c’est tout à fait ça ! Bravo, tu as eu une belle inspiration, c’est très beau ! 😉 Et on est à fond dans le vert ! Bisous .

  3. « Cheveux de luzerne ou fougère glissent sur ses épaules de menthe » Whaouh!
    Le vert te si va bien, Val! Les images, ciselées, détaillées, ont une telle force!
    Bravo
    Bisous

    • Non ce n’est pas Carole Martinez qui m’inspire …
      Peut être bientôt …
      Je la trouve inquiétante aussi cette Vouivre à vouloir emporter ainsi ses Amoureux potentiels telle une mante religieuse …

  4. Voici la dame verte, celle dont je t’ai parlé ! J’y retrouve son portrait, celui qui m’avait séduite et impressionnée, jusqu’à appréhender sa rencontre avec la petite fille.

  5. Ping : 52 nuances de vert | La jument verte

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s