Le jour avant le bonheur – Erri de Luca

Don Gaetano regrettait la nature qu’il avait connue en Argentine. Les plaines où les troupeaux paissent en liberté, où le tonnerre éclatait « à coups de tarentelle et où la terre était une piste de danse du ciel. »
Etre orphelin était la condition naturelle, nous étions tous des orphelins, bêtes et hommes, sur une plaine vaste comme un océan.
L’Argentine donnait de l’espace à volonté.
Les solitudes réglaient leur respiration face aux horizons.
Je m’étais enfui là-bas sans savoir allumer un feu.
L’Argentine m’a appris à vivre, c’est-à-dire à survivre.
Tout autre chose que vivre, qui est passer le temps.
Survivre a pour objectif la fin de la journée, le bon endroit pour bivouaquer, de l’eau pour le cheval et du petit bois pour le feu.

:

Le jour avant le bonheur – Erri de Luca

Publicités

22 réflexions au sujet de « Le jour avant le bonheur – Erri de Luca »

  1. Quelle jolie définition pour « survie », Valentyne
    Un jour avant le bonheur… mais alors, le bonheur existe, c’est pour demain 😉
    Bon mercredi en espérance 😆
    Gros bisous

  2. J’ai vu passer le titre sous les yeux 🙂
    Merci pour ce petit développement. Un voyage au pays de la pampa, au milieu des bovins, où j’ai entendu hier qu’il ne restait plus que deux grandes exploitations familiales de viande argentine, le reste de l’agriculture dédiée au soja question de profit, une fois de plus.
    Alors ces quelques phrases donne une ouverture sur une autre manière de vivre proche de la nature. 🙂
    Merci Val et bonne journée.
    Bisous

      • J’ai bien des rêves Val, mais mais avec tellement de points d’interrogations. J’ai l’impression justement en lisant ce résumé ou en voyant des reportages être passée à côté de pas mal de choses. Parce que la vie fait que l’on prend une direction, puis une autre happée par celle-ci. Et puis les rêves de jeune femme sont mis de côté et là ils reviennent au galop me hanter. Hélas, la santé ? N’est-ce qu’un leurre celle-ci ou bien tout le reste ? Quelques minutes philosophiques parmi d’autres 😉 Bises.

          • Bonsoir Val, Non ce n’est pas grave et cela passera. Je dois juste m’occuper à la maison du tri de mes affaires et ce matin, deux heures chez le dentiste pour me mettre trois couronnes temporaires, ce fut long. Je suis rentrée et j’ai dormi une bonne partie de l’après-midi, je ne comprends pas pourquoi ? Et d’autres nouvelles pas agréables, mais rien de bien graves, du tout. Je t’embrasse et à bientôt. Geneviève

  3. Voilà un auteur que j’ai dans ma PAL (avec un titre qui te plairait : devine ?) et il faut absolument que je l’en sorte ! Un extrait si « vrai » …comme Erri de Luca ! Bises Val 🙂

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s