Jules – Didier Van Cauwelaert

– C’est vous qui faites de l’anthropomorphisme. Il lui offre un nouveau chien,  c’est tout. Pour continuer d’exister par votre intermédiaire.
Il a joint les mains devant son nez avec un profond soupir.
– J’ai le même problème d’abandonnite avec Chocolat, le perroquet que vous faites attendre. Depuis que sa femelle a pondu, elle ne le voit plus et leur maître est tellement fier de cette naissance chez lui qu’il en néglige Chocolat, qui du coup lui bat froid.
D’autant plus que – sans trahir le secret professionnel – c’est un ancien jockey qui en veut à son cheval depuis qu’il n’est plus en âge de le monter, alors il a opéré un transfert sur son perroquet. Tout ce qui compte pour lui, c’est de le faire rentrer dans le Guinness des records. Chocolat est très doué : il a appris 3000 mots pour lui faire plaisir, mais depuis qu’il n’est plus le centre du monde, il fait la grève des phrases.

:

Jules – Didier Van Cauwelaert