L’oiseau vert

oiseau vert

Site de Chantal Dufour

Mon ami est un splendide oiseau vert.
Il est le gardien de mes insomnies.
Je lui ai fait sa place à la maison.
La nuit, ce minuscule moineau me raconte des histoires.
Et le jour ? il part dès l’aube, battant de ses plumes bleu-vert.
Je lui confie une mission et il n’a de cesse – à tire d’aile – de m’apporter une réponse.

.
La nuit venue, quand le sommeil fuit, l’oiseau vert chuchote à mon oreille.
Il se perche sur ma boucle d’ oreille et me raconte tempêtes et éclaircies fabuleuses, mélodies syncopées et mélancoliques, là où l’herbe est plus verte qu’ailleurs..
Je lui ai confié : une collecte des plus beaux paysages verts, le soin de m’expliquer la poésie des mots….
Après sa visite nocturne, il est parti ce matin chercher l’étymologie de 80 mots, mon Babeloiseau, passe-partout rêveur.
Dans son jabot, les mots débordaient et je me suis sentie un peu coupable de ce poids sur ce poitrail émeraude.

.
La nuit venue, quand le sommeil fuit, l’oiseau vert chuchote à mon oreille.
Il se perche sur ma boucle d’ oreille et me raconte ses découvertes.
Dans sa joie des recherches, il a perdu quelques mots qui ont fini éparpillés.
Il me susurre : l’étymologie de « Farandole » est incertaine : provençal, catalan ou espagnol ? Puis son petit coeur bat rapidement et il lâche sans presque respirer :
« Mon périple m’a emmené aux Pays-Bas où un pingouin néerlandais se baladait en british smoking, je suis passé par la Grèce avec un calme olympien si ce n’est olympique, en Italie en dilettante sur la place Navona…..à Tunis? almanach et feuilles volaient, les jours s’envolent et la chaleur du printemps ne revient pas. En Belgique, j’ ai croisé un flamant rose qui m’a dit Wassingue et travlingue sont des mots qui vont très bien ensemble….. »
— Faire de la poésie avec wassingue? dis je étonnée. Et serpillière aussi ?
– Et pourquoi pas , j’ai entendu un poème où la nuit est éponge, a-il rétorqué du tac au tac.

.

Mon ami est un splendide oiseau vert.
Il est le gardien de l’agacement de mes insomnies.
La nuit venue, quand le sommeil fuit, l’oiseau vert chuchote à mon oreille.
Il se perche sur ma boucle d’ oreille et me raconte ses découvertes.
Je l’envoie de par le monde et il me rapporte un petit cadeau à chaque fois, simple témoignage de sa gentillesse, du pur plaisir : Du vert à lèvres, de la terre orange des mines du Lubéron pour mon visage, des boucles d’oreille pour mieux se percher mon enfant…

.

Parfois, il oublie sa mission et rapporte ce que je ne lui avais pas demandé : mais je ne peux lui reprocher son manque de motivation….. tout au plus une cervelle d’oiseau …..

/

Les plumes chez Asphodèle et projet 2016 52 nuances de verts sur la sujet « Peinture » (Geneviève aussi a écrit sur « peinture verte » ici)

Jour, gentillesse, motivation, coupable, fer, almanach, visite, éparpillement (transformé en éparpillé), dilettante, farandole, insomnie, maison, passe-partout, plaisir, poésie, éclaircie, tempête, mélancolique, serpillière, agacement, chaleur, respirer, minuscule et syncopé.

Et quelques mots de la deuxième liste 😉

Humeur, inspiration, content, liberté, aube, procrastination, pingouin, mélancolie, oiseau, famille, olympien, linge, fantaisie, pédestre, coeur, passé, wassingue (serpillière en flamand et c’est dans le Larousse 2015), diaporama, bonheur, pandiculer, majuscules et essorer.

logo-plumes-aspho-4

 

Publicités