Le coeur de l’homme – Jon Kalman Stefannsson

Que dit le rêveur?
Mon frère me manque, il s’appelle Egill, mais j’ignore où il est.
Que dit le rêveur?
Ah si, j’ai croisé Ragnheiour avant-hier, il faisait soleil et elle était à cheval, comme elle se l’était promis, elle chevauchait au soleil et lorsqu’elle m’a confié ça, à l’époque, je croyais que je ferais partie de cette histoire, que je serais le soleil, le cheval ou peut-être le vent qui lui caresse la joue, mais le moment venu, finalement, je ne joue aucun rôle, je ne suis presque rien, si ce n’est un jeune homme qui a dû s’écarter face à elle dans la rue afin d’éviter les chevaux, elles étaient trois, toutes de bonne famille, sentaient le propre et toutes ces choses que nous n’avons pas, elles ne baissaient pas les yeux sur nous, leur regard passait simplement au-dessus de nos têtes.
Le coeur de l’homme – Jon Kalman Stefannsson
Publicités

4 réflexions au sujet de « Le coeur de l’homme – Jon Kalman Stefannsson »

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s