Aujourd’hui « le sens de l’adaptation » – 19 décembre

Cher Père Noël
Cette année, ce serait  bien si tu m’apportais de nouvelles emojis, tu sais les petits dessins, pictogrammes que l’on peut insérer dans des sms.
En effet sur mon téléphone, je n’ai pas de « gazelle » , ni de « jument verte ». Et puis cela ne prendra pas de place dans la hotte ces emojis. Je sais que tu as le Sens De l’Adaptation et que tu es connecté.

Last but not least, si tu pouvais m’apporter un nouveau téléphone avec les nouvelles emojis, ce serait bien aussi . Cela prend plus de place dans la hotte mais je pense que tu pourrais l’adapter, cette hotte.
Je t’embrasse

Val

A

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :96 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK

Publicités

Qu’est ce qu’un Poème…. ?

metro pont de neuilly

Qu’est-ce qu’un poème de météo  ?

J’écris, de temps à autre, des poèmes de météo. Ce poème en est un.

Voulez-vous savoir ce qu’est un poème de météo ? Admettons que la réponse soit oui. Voici donc ce qu’est un poème de météo .

Un poème de météo est un poème composé en regardant par la fenêtre le temps qu’il fait – ou en étant dans le jardin si le sol est sec, à la plage sous le parasol ou  en prison la nuit s’il a neigé….. Il est donc rempli d’espoir, celui de la pluie qui abreuve la nature, celui du soleil des vacances, celui de l’évasion du prisonnier.

Un poème de météo  peut s’écrire dans le métro mais alors il faut qu’il soit aérien (le métro pas le poème) : prenez la ligne 1 à l’Esplanade de La Défense ou la ligne 6. Montez à l’avant pour le 1 et prenez une photo.

Le premier vers est composé dans votre tête, il doit décrire sobrement le temps qu’il fait : pour aujourd’hui il a plu cette nuit, et à la station « Pont de Neuilly », j’ai écrit  : « le flic-floc de la pluie sur le pare-brise du métro m’interpelle : le pare-brise n’a pas d’essuie glace, normal ce métro n’a pas de chauffeur ».

Le premier vers est transcrit sur le bloc-note du téléphone de suite car un poème de météo est volatile comme une colombe de Picasso.

Le deuxième vers d’un poème de météo prend sa source d’inspiration dans votre tête en se rappelant les poèmes appris à l’école « Le brouillard a tout pris autour de la maison, plus de fleurs au jardin, plus d’arbres dans l’allée, la serre du voisin semble s’être envolée « .

Le troisième  vers est composé après l’euphorie du troisième verre : enivrez-vous à votre brise…. vous connaissez le chanson du vent d’hiver ? et celle où il a neigé sur Yesterday ?

Il faut se lâcher dans un poème de météo : « orage » peut rimer avec « baragouinage » ou mieux avec « baragouinuage », « guimauve » avec « nuit fauves », « égalité » avec « humidité « , « sororité » ou « sonorité »….

Un poème de météo personnifie les éléments : entendez vous les longs sanglots de l’automne vous parler de la musique classique avant toute chose ? Voyez vous le bel œil du cyclone amoureux de l’alizé ? Les deux batifolant entre Nouvelle-Valédonie et Ponylésie ?

Un poème de météo est un poème composé de mot inventés pour faire rimer ce qui ne rime à rien : « Une bourrasque abracadabrantesque » vaut elle plus que « bourrasque abracadabrantasque » ou une « bourrasque foutraque » vaut-elle une « bourrasque foutresque » ?  » Telle est la question de la liaison entre les  strophes. Il suffit d’un plaque de verglas pour qu’alors surgisse l’accident …..ou la poésie, que la mièvre comédie se transfigure en brève tragédie….

Si par malchance la pluie s’arrête entre deux vers, qu’un nuage voile le soleil ou que la nuit s’éclipse, c’est toujours un moment délicat de l’écriture d’un poème de météo mais si un rayon de soleil pointe, c’est l’occasion de caser un arc-en-ciel à Marq en Baroeil …..ou un raton laveur de carreau sur le pare-brise de votre météo (ou de votre métro)

Pour finir, un petit portrait robot du poète de météo : il peut s’agir d’une cuisinière qui touille la soupe de navets avec une louche et un nuage de crème, il peut s’agir d’un cueilleur d’agrumes roses (appelés dans ce cas un poèmelos), d’un employé du métro qui parle à son balai,  d’un prisonnier qui parle à sa liberté ou à sa geôlière…..

Voilà vous savez presque tout sur les poèmétéos : il vous reste à pratiquer …..

;

Merci à Jacques Jouet ici (et à tous les autres Verlaine, Prévert, Nazim Hikmet, Claro, les Beatles, Carnetsparesseux...)

;

Les mots collectés par Asphodèle
Espoir, guimauve, comédie, musique, plage, liaison, mièvre, baragouinage, égalité, classique, chanson, inspiration, balai, (essuie-glace : facultatif), navet, louche, roman, abracadabrantesque (facultatif), amoureux(se) et batifoler.
Je n’ai pas mis roman