Aujourd’hui « masques et attitudes » – 5 décembre


Episodes précédents : 1234567891011

Vendredi, Commissariat et compagnie

L’après midi, pendant que les petits faisaient la sieste, Mr Marcel et Marinette nous ont fait leur spectacle improvisé : Mr Marcel « Cosse de petits Pois extra fin » s’est pris pour Serge Gainsbourg, l’homme à la tête de chou, il chantait à tue tête :

Je trie des pois des petits pois toujours de ptits pois
Des pois de première classe
Des pois dans ma classe

Marinette « Tête de poireau » préfère Charles Aznavour :

« Je me voyais déjà en haut de la quiche
avec de la béchamel sur la pâte je m’étalais »

Voilà toute ma journée. J’ai hâte de raconter ma journée à mes parents et de savoir ce qui s’est passé à leur travail.
A la sortie de l’école, j’ai été un peu surpris que ce ne soit pas un de mes parents qui viennent, mais ma mamie Odile et son ami Harry : Ils étaient bien assortis tous les deux l’une avec sa tête de myrtille et lui avec sa tête d’olive.
Odile-myrtille m’a expliqué que papa et maman étaient au commissariat de police et qu’ils rentreraient un peu tard.
En les attendant, on a lu des histoires, on a pris le bain, joué aux dominos…
Quand papa et maman sont rentrés, ils nous ont expliqué ce qui s’était passé : « Quelqu’un a téléphoné au commissariat de façon anonyme pour prévenir que le désordre qui régnait depuis 4 jours était dû à Laurence, qui est une sorcière, toujours d’après cette source anonyme.
Ce serait elle qui faisait que le ciel nous était tombé sur la tête. »
Heureusement, tout s’est bien passé au commissariat : le policier- tête d’aubergine a pris la déposition de Maman qui a nié être responsable de quoi que ce soit. « De toute façon cela n’existe pas les sorcières », a-t-elle dit. Le policier-tête de pois chiche a dodeliné de la tête et l’a félicité pour son attitude et son humour.
Ensuite, elle a dit aux policiers, qu’elle était un peu pressée, ce qui les a bien fait rigoler venant d’une tête d’orange.
– Tu as été très gentil de venir me chercher au commissariat, a dit maman à papa. Merci Ramon !
Là, papa-tête de fraise a eu l’air inquiet, comme s’il se demandait si Maman perdait la mémoire : – « mais je m’appelle pas Ramon » a-t-il dit : « je m’appelle Olivier »
– Bien sûr mon chéri mais depuis cette après-midi je trouve que Ramon Ta Fraise cela sonne mieux que Olivier Ta fraise.
Papa a rigolé, mi-figue mi-raisin, et a conclu : en tout cas, j’espère que les prochains jours vont être plus calmes et que l’on ne va pas être convoqués au poste de Police tous les jours.
Maman a rigolé à nouveau et a dit « ti-coeur, si jamais on m’embarque dans le panier à salade, surtout appelle tout de suite notre avocat, je ne voudrais pas passer ma nuit au violon. »

;

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : KO

2. pas plus de 100 mots :469 mots

3. éléments réels de la journée : KO

4. suivre la consigne de la date : OK

Publicités