Aujourd’hui « Dans le reste principal il y a » -15 novembre

Quelques minutes après minuit, quand le diable sortit de la salle de bain, il m’a dit : écoute moi, aucun souvenir assez solide….. rien ne s’oppose à la nuit…. le soleil se couche à Sao Paulo, c’est l’automne à Pékin et l’hiver à Paris.
Il m’a dit : regarde les lumières, mon amour! C’est beau une ville la nuit. Dans le pays où on n’arrive jamais, le pays qui te ressemble, les oiseaux se cachent pour mourir. Je m’en vais à l’est d’Eden.  Tu ne jugeras point !

J’ai répondu : je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre. Mes illusions donnent sur la cour ….
Il a rit : Pour qui sonne le glas ? C’est l’écho des morts !  une dernière chose avant de partir, j’irais cracher sur vos tombes.
Le diable en rit encore.

Le diable je ne l’ai pas écouté, il me reste à parfaire l’éducation d’une fée, je souhaite encore faire quelques pas dans les pas d’un ange, admirer les belles choses que porte le ciel….. rêver à de beaux lendemains…..Et rester vivant…..

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 174 mots, 976 caractères (essentiellement des titres de livres, c’était mon idée pour un concours, le mois dernier, avec comme sujet « le livre dans ma vie en 1000 caractères » que je n’avais pas réalisé faute de temps : j’essaie de faire plus gai ….bientôt)

3. éléments réels de la journée : KO

4. suivre la consigne de la date : OK si on veut

Publicités

16 réflexions au sujet de « Aujourd’hui « Dans le reste principal il y a » -15 novembre »

  1. Bien vu ! Tout s’enchaîne de manière fluide…et j’en ai reconnu pas mal.
    J’aime beaucoup :  » je n’ai de goût qu’aux pleurs que tu me vois répandre ».
    Ça donne envie de lire le livre.Bisous ma belle.
    ¸¸.•*¨*• ☆

  2. Ping : Aujourd’hui dans le reste principal | Passion : Culture !

  3. coucou, gentille jument ! Eh oui, c’est bien le principal de rester fidèle à ce que l’on est. Tu es sensible et courageuse, tu avoues les larmes que nous ne cessons d’avoir aux yeux depuis cette funeste nuit du 13. Parle à ta petite fée, pas de mots trop difficiles à entendre, nous avons laissé parler Clément, mon cœur de mamie est désespéré de voir le monde foutre le camp de cette façon ! Mes années sont comptées, je voudrais tant avoir le temps de protéger mon bout de chou. Je me souviens d’un temps où je concluais mes phrases désabusées par un Inch’Allah ! Je me trouvais « marrante » ! Quelle bêtise !
    Bises

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s