Aujourd’hui « bois » – 3 novembre

En novembre, je pars (virtuellement) au Québec avec Karine et Yueyin.
Dans ma cabane au Canada (comprenez mon alcôve sous les toits), j’ai commencé un petit livre étonnant.

Dans le transcanadien (comprenez le transilien) aujourd’hui j’ai continué à lire  « le jour de Corneilles » de Jean-François Beauchemin. C’est le récit de la vie de deux hommes qui habitent au fond des bois, isolés de tout (l’un par choix et le deuxième  parce que c’est le fils du premier et qu’il n’a rien connu d’autre). Une écriture très étrange et hypnotique, proche de la nature dont je ferais peut être un billet plus détaillé : parce que là je pense aller me terrer comme l’ourse au coin du bois (pour dormirrrrrr)

:

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :114 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK