Aujourd’hui « douleur » – 29 octobre

Ce texte n’est pas un « réel » mais un exercice de style vu ici chez Philippe, couplé avec le thème du jour qui est « douleur ».
.
 
Tout d’abord il y eu éclatement. Je me suis sentie grain de sable trimballé par une  mer en furie. Respiration coupée, vagues de douleur fracassant les rochers – front dégoulinant sous le  soleil du néon de la salle de travail.
La chaleur monte, avance. … Toujours plus forte….Le  souffle court, je regarde le visage de mon mari, moi les dents crispées par la douleur. Lui les poings serrés dans les  poches de son pantalon rendu trempé par le soleil du néon. L’ivresse de l’antalgique me libère enfin : l’aiguille-épée dans le bas du dos atténue la lumière et la douleur. De  sable balloté par les flots, je deviens coquillage s’ouvrant pour laisser passer la vie. La mer reflue emportant débris et verre. L’obstétricien me dit « encore un dernier effort  » en calant les  mâchoires du forceps. 
.

 366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots :152 mots

3. éléments réels de la journée : KO (réel d’il y a 14 ans)

4. suivre la consigne de la date : OK

Publicités

Nocturne – Seamus Heaney

jeudi-poesie

Allez chez Asphodèle lire les trouvailles des autres participants 😉

.

Nocturne – Seamus Heaney
.
Dois- tu le vivre à nouveau ?
Martèlement sourd dans le foin,
Hennissement inquiet.
.
Lèvre d’éponge relevée au dessus de chaque dent.
Hanche opalescente,
Muscle et sabot
.
À l’étroit sous le toit.
les croupes
Les croupes –  Théodore Géricault

Gianni Rodari et Alessandro Sanna

CAFOUILLAGE

Quel cafouillage ! Gianni Rodari et Alessandro Sanna

Vous connaissez l’histoire du petit chaperon jaune ? Qui rencontre une girafe, un cheval dans la forêt ?
Eh bien si vous connaissez vos classiques, vous répondrez que le chaperon est forcément rouge, qu’il n’y a aucun cheval dans cette histoire mais un loup et puis vous rirez comme nous lorsque vous comprendrez qui raconte l’histoire d’un petit chaperon jaune…..et pourquoi….. car la chute est excellente !

(Âge jusqu’à 7 ans mais à 9 ans et 44 ans nous sommes toujours contents de le relire)

RODARI ET SANNA CHEVAL BLEU RODARI 4 RODARI 3 RODARI 2

 

Et si on inventait des nombres ? Gianni Rodari et Alessandro Sanna

rodari 1

Photo du net

Vous apprendrez à compter de presque en presque : presque un , presque deux …presque six…
Quand vous serez au point, vous passerez aux trimilliards de fourmillards de…..Le but est donc d’inventer des mots, de malmener les tables de multiplication (trois fois deux pot au feu….)
Et aussi savoir combien pèse une larme d’enfant…

Pour enfant plus grand que « quel cafouillage » (CP-CE1)

Deux livres découverts à la bibliothèque après la lecture de ce livre pour grands enfants qui veulent inventer des histoires pour les petits  « Grammaire de l’imagination » (j’adore ce titre)

grammaire imagination

 

Mois italien chez Eimelle

Venise grand canal italie