Le jour avant le bonheur – Erri De Luca

  le jour avant le bonheur

Naples à la fin de la seconde guerre mondiale et après….

Erri de Luca  donne  la parole à un jeune homme de son enfance à ses  20 ans. Celui ci raconte sa vie quotidienne d’orphelin : il est entouré par une mère adoptive (que l’on ne verra pas mais qui lui donne une pension alimentaire lui évitant les sordides orphelinats d’après guerre), par Don Gaetano, le concierge de l’immeuble où l’enfant vit dans un réduit.

Don Gaetano est lui aussi orphelin : il lui raconte le Naples de la guerre, les combats, la rencontre avec un jeune homme juif qui guette le « jour d’avant le bonheur » , celui de la libération de Naples.

Certaines personnes savent, le jour d’avant, qu’elles ont rendez-vous avec lui. Et, malgré cette intuition, elles ne seront pas prêtes. Le bonheur est toujours une embuscade. On est pris par surprise. Le jour d’avant est donc le meilleur…

Le jour avant le bonheur nous brosse aussi deux portraits  de femmes, seules, comme la veuve de l’immeuble chez qui don Gaetano et le jeune homme font de menues réparations, et celui de la belle Anna, enfant mystérieuse à sa fenêtre puis fiancée de mafioso…

Des scénettes de vie ont paru prendre forme sous mes yeux : Le foot dans la rue, l’école échelle sociale et un premier amour… la parole libératrice de Don Gaetano ainsi qu’un geste lui aussi salvateur.

Un extrait : 

« Dans les plaines d’Argentine, j’ai connu le feu. Je l’ai vu s’allumer sous la foudre, se cacher et glisser sous l’averse. Puis il partait en frétillements de lézard sous l’herbe qui ployait, sortait la tête, s’enroulait en pelote avec le vent, sautait sur un buisson et dansait au sommet. Je l’ai vu pourchasser les bêtes, attraper les oiseaux en vol. J’ai vu son dos orangé monter sur la colline, devant lui courait la trombe de fumée noire avec laquelle il part à l’assaut . »
Quand il parlait de l’Argentine, don Gaetano utilisait une autre langue et une deuxième voix, plus de gorge. Des mots rapides, nerveux, lui venaient, à tenir en bride.
« Je frôlais les incendies, la chasse y était bonne, mais c’était surtout parce qu’ils m’attiraient. L’air était amer,  mes cils étaient brûlants. Le cheval éternuait de peur, mais il était fier et supportait. L’incendie laisse la terre en blanc et noir, il suce la moelle des couleurs, dessèche le vert le bleu et le marron. La nuit, je m’en éloignait pour bivouaquer, le feu que j’allumais flairait l’incendie et appelait pour se laisser rattraper. A l’aube, je l’étouffais en piétinant jusqu’à la dernière braise et le feu me détestait car j’étais son maître et lui ne supporte aucun. C’est un expert de l’encerclement, il surgit brusquement du côté opposé, avance même à contrevent. Il gronde s’il se trouve cerné ».

.

En conclusion : Une écriture à la fois très poétique, nostalgique avec  quelques moments très drôles dans la loge du concierge (l’Italie défile avec ses personnages à l’accent prononcé …)

Mois italien chez Eimelle et challenge lire sous la contrainte chez Philippe avec le mot « Bonheur » comme contrainte 😉

challenge-contrainteVenise grand canal italie

16 réflexions au sujet de « Le jour avant le bonheur – Erri De Luca »

  1. tu es la première participante bravo! J’ai ce livre dans ma PAL, j’en avais deux de cet auteur, j’ai sorti l’autre en premier, mais je lirai celui là aussi un de ces jours!

  2. Merci pour ta participation à mon challenge. Tu es la première à me laisser un lien. Je ne pense pas qu’il y aura beaucoup de participants.
    Je ne connaissais pas ce titre.
    Bon vendredi.

    • Bonjour Philippe 🙂
      J’ai repéré deux autres titres qui me plaisent à la bibliothèque avec « heureux » mais je ne pense pas avoir le temps avant le 18 octobre …
      Bonne journée 🙂

  3. Ping : Tag « je lis donc je suis  | «La jument verte

  4. Ping : Erri de Luca, Le jour avant le bonheur – Lettres exprès

Poster votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s