Aujourd’hui « derrière la vitre » – 28 septembre

vitre

Derrière la vitre du train, j’observe, le temps de la traversée du viaduc, les voitures et les quelques passants qui se dépêchent.
Les arbres sont encore habillés en vert et attendent un vent coquin.
Tout me paraît très net dans le ciel avec le soleil qui se lève.
Ce n’est que bien plus tard, dans le train du retour, en regardant à nouveau la photo, que je me rendrais compte des griffures de la vitre : griffure d’ours ou de loup ….pour le moins.

C’est cela la « jungle urbaine » ?

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 88 mots

3. éléments réels de la journée : OK

4. suivre la consigne de la date : OK