Aujourd’hui « violet » – 06 Août

House-bubbles-Antti-Lovag

Source photo

Chère Lolita,
 ;
Je t’écris de la maison de vacances que Antti Lovag nous a gentiment prêtée. J’adore ses pleins et ses déliés, ses fenêtres rondes, ses décrochés soudain en forme de toboggan. Je partage la chambre du bas avec mes deux sœurs. Papa et maman sont adorables avec nos facéties.
Mes frères sont égaux à eux -mêmes et nous en font voir de toutes les couleurs …
B. n’a rien trouvé de mieux que de se prendre pour Cézanne et ma sœur B. elle se prend pour France Gall et chante « Cézanne peint » tout la journée.
Pas facile tous les jours de vivre avec 6 frères et sœurs . En attendant je soigne mon bronzage et je suis devenue d’une belle couleur (entre aubergine et figue) cela me change du violet.
Je t’embrasse
 .
Ta B.

366 réels à prise rapide (les règles sont ici)

1. écrire sur le vif : OK

2. pas plus de 100 mots : 139 mots

3. éléments réels de la journée : KO

4. suivre la consigne de la date : OK

;
Enigme : Qui sont les B. (celle qui écrit et ses frères et soeurs) ?

Réponses exclusivement dans les commentaires et pas par mail.(règles complètes du jeu-concours ici)

Publicités

Les chevaux de Saint-Marc – Jean Diwo

St._Marc's_Basilica_10

Source Photo (Wikipédia)

.

Maintenant, allons jusqu’à l’hippodrome. J’ai hâte de découvrir ces fameux chevaux de bronze que mon oncle rêve de voir installer à Venise. Je n’oublie pas que c’est à cause d’eux que je suis ici !
L’hippodrome était facile à trouver derrière Sainte-Sophie : un vaste anneau ovale dont le milieu était empli de monuments. Parmi les statues de marbre et de bronze, les colonnes de porphyre, les stèles et les trophées, se dressait le quadrige doré qui semblait piaffer comme s’il allait s’élancer sur la ville.
– Quelle merveille ! s’écria Angelo. Comme je comprends le doge d’être tombé amoureux de ce chef d’oeuvre…
– Au point d’avoir détourné une sainte croisade pour s’en emparer ! continua Guillaume.
– Vous exagérez, mais il y a du vrai dans ce que vous dîtes. Mon oncle voulait ces chevaux depuis qu’il les avait vus au cours de son ambassade.
– Depuis combien de temps lèvent-ils la jambe sous le soleil de Byzance ?
– J’ai fait des recherches à la demande de mon oncle. Un auteur anonyme du Xème siècle prétend que nos quatre chevaux dorés ont été rapportés de Chios sous le règne de Théodose II.
– Hé, mon ami, vous croyez que j’ai entendu parler de ce Théodose ?
– Non, moi non plus, avant que le désir du doge de tout savoir sur le quadrige ne m’oblige à fouiller les Procuraties. C’était un empereur d’Orient qui régnait vers l’an 400.
– Une question, amico : comment comptez-vous vous y prendre pour ramener ces géants de bronze à Venise ?
– J’avais ma petite idée mais maintenant que je les ai vus, j’avoue que je n’en sais rien.
– Mettez les dans un huissier ! Tenez, si vous avez besoin d’un écuyer, je les accompagnerais volontiers sur le chemin du retour.
– Vous n’irez pas à Jérusalem ?
– Mon cher, cette croisade, c’est ce qui fait son charme, n’ira jamais à Jérusalem ! encore une question : connait-on l’auteur de ce chef d’oeuvre ?
– Non. Comme toujours lorsque l’on ignore le nom de l’artiste qui a sculpté une statue antique, on l’attribue à Phidias.

.

Les chevaux de Saint-Marc – Jean Diwo

citation

Le jeudi c’est citation  : Une idée de Chiffonnette